Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La Bolduc repart en tournée dans trois provinces

Publié le 30 juin 2022 à 16:39, modifié le 30 juin 2022 à 16:39

Par: Chad Guénette

Le musée de la Gaspésie présentera son exposition sur madame Bolduc dans quelques villes du Québec et même de l’Ontario. La populaire chanteuse folklorique se mettra donc sur la route au cours des prochaines semaines.

Une des artistes les plus populaires des années 30, La Bolduc, repart en tournée, mais cette fois-ci pas pour chanter. C’est plutôt sous forme d’exposition itinérante que le reste de la province et même certaines villes canadiennes pourront découvrir la Bolduc. C’est le musée de la Gaspésie qui est derrière ce projet.

« Le projet est basé sur la tournée elle-même de La Bolduc, qui a fait, évidemment, des tournées partout, même jusqu’en Nouvelle-Angleterre, donc c’était vraiment la star, la reine du folklore canadien, mais qui avait une réputation qui allait bien au-delà de nos frontières, explique le directeur général du Musée de la Gaspésie, Martin Roussy. Donc ce qu’on a fait est de choisir des points de chute ou elle a présenté des spectacles. »

Les pièces qui font partie de cette exposition ont parfois été difficiles à récolter.

« Des objets qui sont en lien avec sa carrière, mais aussi des objets plus personnels, notamment, lorsqu’elle a, malheureusement, subi un accident à Rimouski avec sa troupe, dit la conservatrice du Musée de la Gaspésie, Vicky Boulay. On va aussi pouvoir entendre madame Bolduc, parce que dans chacune des zones des expositions, on présente une chanson qui est en lien avec la thématique abordée. »

L’exposition partira donc en tournée pour les deux prochaines années. Le tout commencera à Sudbury en Ontario, pour se poursuivre à Rimouski, Moncton et se terminer en Abitibi. Un projet longuement préparé qui rend les créateurs très heureux.

« On est très fier de sortir de nos murs, parce que ce n’est quand même pas chose commune que les musées ont à la fois les moyens et le temps et le matériel qui intéressent d’autres musées, mais avec une figure comme La Bolduc, c’est une figure connue, affirme M. Roussy. »

Et tout ce projet n’aurait pu arriver si la fille de La Bolduc, Fernande n’avait pas été là.

« On avait pu discuter avec Fernande, qui est, aujourd’hui, décédée de la possibilité de faire voyager cette collection-là, de pouvoir faire rayonner la mémoire de sa mère à l’échelle de trois provinces canadiennes, explique Mme. Boulay. »

Malgré son décès en 1946, La Bolduc et ses airs connus sont restés graver dans la mémoire d’un peuple. Preuve que cette femme est une icône québécoise.