Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Junex en tournée d’informations

Publié le 23 février 2018 à 15:27, modifié le 23 février 2018 à 15:45

Par: Stéphanie Collin

La pétrolière Junex a entamé une tournée d’informations afin de rencontrer plusieurs groupes et organismes concernés par les activités pétrolières sur le site Galt. Junex. Elle se donne jusqu’en juin pour terminer ces rencontres.

Junex est en mode sensibilisation. L’entreprise souhaite donner l’information sur l’éventuelle possibilité de l’exploitation du site Galt près de Gaspé. Élus de la région et groupes environnementaux sont entre autres ceux que souhaitent rencontrer la pétrolière.

«On rencontre l’ensemble des parties prenantes: l’administration publique, les groupes de protection de l’environnement. On va aller rencontrer aussi les utilisateurs du territoire», dit Luc Massé, ingénieur géologue chez Junex.

Le préfet de la MRC Côte-de-Gaspé a bien accueilli l’initiative de Junex, lui qui a participé à l’une des rencontres la semaine dernière. Mais selon lui, ce n’est pas suffisant.

«D’un côté, il y a des volets qui sont rassurants, de l’autre côté on a des renseignements au niveau des perspectives de développement économique relié à tout ça. Ceci étant dit, la version gouvernementale de tout ça, on en a besoin aussi. C’est celle-là qu’on veut surtout», mentionne Daniel Côté.

Le groupe Environnement Vert Plus (EVP) n’a quant à lui reçu aucun appel jusqu’à maintenant.

«C’est une opération de relations publiques. Ils essaient de convaincre les gens que leur projet est bon. C’est problématique. On ne peut pas appeler ça des séances d’informations si le public n’est pas invité et si Junex choisit le public qu’il amène chaque fois», déplore le porte-parole d’EVP, Pascal Bergeron.

L’élément central que veut faire passer la pétrolière lors de ces rencontres: il n’y aura pas de fracturation.

«On a acquis beaucoup d’informations. On a foré, on a commencé à pomper et ça a sortie tout de suite. Donc, on n’a pas besoin de faire de fracturation hydraulique. C’est une donnée qu’on n’avait pas avant de faire les essais de production», explique Luc Massé.

Bien que pour le moment l’objectif soit de faire des rencontres avec des groupes ciblés, Junex n’exclut pas la possibilité de faire des séances d’informations publiques.