Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Isle-aux-Coudres : une seconde vie au secteur de la pointe

Publié le 7 novembre 2019 à 14:12, modifié le 7 novembre 2019 à 14:20

Par: Eve Beauregard

La municipalité de L’Isle-aux-Coudres souhaite redonner vie au secteur de la pointe « du Bout d’en bas » en le transformant en parc municipal. Une initiative qui s’annonce complexe puisque les terrains appartiennent à 81 propriétaires différents.

« Je vois ça comme une expropriation positive. D’aménager un parc pour tout le monde, autant pour nos citoyens, pour nos touristes et qu’il soit accessible pour tout le monde, qu’il soit entretenu. Qu’on arrête de détruire ce patrimoine-là », explique le maire de l’Isle-aux-Coudres, Patrice Desgagnés.

Les terrains sont accessibles présentement pour les citoyens et les touristes. Il existe cependant très peu de réglementation.« L’accès est ouvert, il y a des VTT qui y vont, il y a des motocross qui y vont, ils sont à l’extérieur des marais, ça détruit la faune, ça détruit l’habitat naturel », s’attriste le maire.
La municipalité souhaite donc mettre la main sur ces terrains. Elle imagine des sentiers de marche, de vélo et même une plage municipale du côté sud. Mais l’achat des terres est plutôt complexe. « L’évaluation municipale est à 105 000$. Il y a des gens qui ont 1/18e et il y a des gens qui ont 1/576e. Tout le monde est propriétaire partout, mais pas à la même hauteur », affirme-t-il

Pas de doute, le projet est accueilli à bras ouverts à L’Isle-aux-Coudres. « Ça attirerait encore plus de touristes. Ça serait une belle attraction », affirme un citoyen de l’Isle-aux-Coudres. « Ça nettoierait le coin. Là, ce sont des déchets et c’est tout ce qu’on voit », se désole un autre marsouin. Pour certains, ce parc pourrait être un attrait touristique important : « Il n’y a plus rien ici à L’Isle-aux-Coudres pour le touriste. Ils viennent faire le tour de l’Isle et y retournent. »

« Le pouls de la population que j’ai de mon côté, c’est positif, mais je ne veux pas mettre d’épées d’Amoclès sur la tête des propriétaires. Ce sont leurs terrains et quand ils nous donneront le go, on ira de l’avant », assure Patrice Desgagnés.

Si la forte majorité des propriétaires signifie son accord, la municipalité s’investira dans le projet. Le maire espère tout le même que le tout pourra débuter rapidement, afin que les terrains ne cessent de se détériorer.