Pour consulter l'ancien site, cliquez ici.
Prévisions météo
État des routes
Marées

Nouvelles

Incendie mortel de Six Roads: un homme accusé de deux meurtres au premier degré

Publié le 14 novembre 2017 à 14:29, modifié le 15 novembre 2017 à 10:14

Par: Thomas Gaudreault

Un jeune homme de Tracadie est accusé de deux meurtres prémédités en lien avec l’incendie de Six Roads survenu dans la nuit de samedi à dimanche.

La GRC a confirmé aujourd’hui avoir trouvé un deuxième dans les décombres.

Benoît Bertin est accusé des meurtres au premier degré de Léona Boudreau et de Jacques Brideau. Il est aussi accusé de tentative de meurtre envers Michel Boudreau et d’incendie criminel. Les trois victimes habitaient dans la résidence de Six Roads incendiée dans la nuit de samedi à dimanche.

L’homme de 19 ans a comparu cet après-midi en cour provinciale à Tracadie. Il doit subir une évaluation psychiatrique de 30 jours.  Benoît Bertin était agité lors de sa comparution. Il s’est mis à crier à sa sortie de la salle de cour.

À Tracadie, c’est l’incompréhension. Les gens sont surpris qu’un tel événement soit survenu dans la région.

« C’est dur à accepter ces choses-là (…) Je n’étais pas par ici. Quand je suis arrivé, j’ai entendu les pompiers. »

« C’est très triste. Trouvez-vous inquiétant de voir qu’il y a des choses comme ça qui se passent dans la Péninsule acadienne ? C’est sûr. On n’est jamais en sécurité nulle part. »

« Je ne sais pas trop ce qui s’est produit. C’est difficile de dire les détails. On verra bien quels seront les détails », disent des citoyens rencontrés.

Selon plusieurs, le propriétaire de la maison, Michel Boudreau, aidait les jeunes délinquants et les accueillait chez lui. « Ils ne dérangeaient pas. C’était correct. » « J’ai l’impression qu’il y avait beaucoup de jeunes qu’il accueillait chez lui. Je ne sais dans quelles circonstances et ce qu’il faisait pour eux. C’est un bon type », affirment des résidents de Tracadie.

Michel Boudreau a été gravement blessé. Il repose dans un état critique à l’hôpital de Fredericton. Benoît Bertin, lui, doit retourner en cour le 13 décembre.