Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Importants investissements à l’aéroport de Charlo

Publié le 17 avril 2019 à 16:17, modifié le 18 avril 2019 à 11:05

Par: Alexie André Belisle

L’aéroport de Charlo peut compter sur l’aide du fédéral pour la mise à niveau de ses équipements! Près d’un million de dollars y ont été investis pour remplacer certains véhicules jugés désuets.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a fait une courte visite à Charlo. Il venait souligner l’achèvement récent du projet  d’amélioration de l’aéroport : l’achat d’une chargeuse, d’un camion chasse-neige et d’un nouveau censeur.

La directrice générale de l’aéroport, Stéphanie Clark, est très heureuse de ces changements : « ça va nous permettre d’avoir moins de bris mécaniques, d’avoir moins de problèmes avec l’équipement qu’on a, et vraiment de se concentrer sur offrir un bon service à la clientèle, à nos pilotes, à nos clients ici à l’aéroport. »

Le ministre Garneau a pu constater l’efficacité des nouveaux appareils puisque lui-même est arrivé en avion : « en rentrant ici aujourd’hui je surveillais l’état de la piste et elle était très très bien, très propre, il n’y avait pas de neige, il n’y avait pas de glace, alors parfait, c’est exactement ce qu’on veut. »

Des investissements qui font le bonheur des employés aéroportuaires, comme Gilles Savoie, le superviseur aux opérations pour l’aéroport :  « on remplace des machines qui ont 30 ans de vieux, donc ça fait une grosse différence. Beaucoup plus modernes, moins de bris mécaniques. Ça fait une grosse différence. C’est vraiment apprécié. Vraiment vraiment apprécié. »

Le maire de Charlo Denis McIntyre estime que le bon fonctionnement de l’aéroport est important pour la communauté : « c’est vraiment important parce que l’aéroport c’est le développement économique de notre région. On a Pal Airline qui fait des vols à Wabush et à Halifax pour les employés qui vont travailler dans le nord du Québec »

Les pêcheurs sportifs qui arrivent par avion privé à Charlo génèrent d’importantes retombées économiques, tant dans le nord du Nouveau-Brunswick qu’en Gaspésie. « Juste une industrie de la pêche sportive, ça active l’économie ici d’une façon incroyable. On parle d’au-dessus de 22, 25 millions par année. » explique René Arsenault, le député libéral de Madawaska-Restigouche.