Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Honda donne un coup de patte à l’hôpital de Maria

Publié le 10 janvier 2019 à 17:13, modifié le 10 janvier 2019 à 17:26

Par: Louis Laflamme

Le service de zoothérapie sera dorénavant permanent au sein du réseau de santé de la Baie-des-Chaleurs. Cette assurance a été rendue possible par la contribution financière de Honda New Richmond auprès de la Fondation Santé Baie-des-Chaleurs. Ce genre de partenariat semble devenir une nouvelle tendance pour la fondation.

Généralement, un séjour à l’hôpital va au-delà du diagnostic ou d’un traitement. Il y a aussi un aspect humain derrière tout ça. La Fondation Santé Baie-des-Chaleurs et l’hôpital de Maria semblent avoir compris cet aspect. C’est pourquoi le centre hospitalier s’était lancé dans un projet pilote de six mois qui incluait la zoothérapie dans son offre de service. Constatant sa popularité, voilà maintenant que le service devient permanent. «Ce service là de zoothérapie de la Patte Complice était devenu tellement populaire, qu’on ne pouvait pas arrêter ça, il ne fallait pas l’abandonner », explique le président de la fondation Santé Baie-des-Chaleurs, Carol Morneau.

C’est grâce à un bel exemple de philanthropie que le projet s’est concrétisé.

 « C’était toujours la question ; est-ce que le financement va être renouvelé. Il fallait faire des activités, solliciter la population. Mais maintenant, de savoir que la communauté s’implique à cette hauteur là. Je n’en reviens pas. Puis c’est une belle marque d’appréciation», ajoute l’intervenante en zoothérapie, Hélène Desaulniers.

C’est Honda New Richmond qui rend le tout possible. Le concessionnaire s’engage à verser 8000 $ par année à l’hôpital pour assurer le maintien du service.

 « Ce sont les gens d’ici qui nous encourage à notre commerce chez Honda à tous les jours à différents niveaux. Alors pour nous c’est juste évident et c’est un devoir de redonner à la communauté et de redonner à tous les gens de la place », avance le copropriétaire de Honda New Richmond, Stéphane Daigle.

C’est un engagement qui assure aux patients dans le besoin au moins une visite par semaine de l’intervenante et de son fidèle acolyte, M. Lincoln.

« Prendre soins de son bien être, ça aussi ça fait partie du quotidien et c’est ce que le chien, le contact, le service qu’on s’en va apporter, vient combler. Et je vous dirais autant le personnel que les clients apprécient notre présence et maintenant, à l’hôpital, les jeudis, ce n’est plus les jeudis de la paie, ce sont les jeudis de M. Lincoln », soutien Hélène Desaulniers.

La participation d’entreprises à l’amélioration de la qualité des soins devient tranquillement une mode dans la région. «Maintenant que les entreprises et des organisations font partie prenante des projets, c’est vraiment une tendance que nous on veut développer, on veut agrandir cette tendance là, on veut travailler dans ce sens là. Parce que c’est une belle implication. Ça rapporte à tout le monde finalement », renchérit la directrice de la fondation Santé Baie-des-Chaleurs, Élise Lantagne.