Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Herman Warren connaîtra sa sentence le 8 janvier prochain

Publié le 8 octobre 2019 à 12:09, modifié le 8 octobre 2019 à 17:13

Par: Eve Beauregard

Herman Warren était de retour devant le juge aujourd’hui au palais de Justice de La Malbaie, pour les représentations sur sentence. La décision du juge Mario Tremblay sera rendue le 8 janvier prochain.

Mardi matin, Herman Warren s’est adressé devant la cour pour présenter ses excuses à ceux qu’il a blessés via une lettre. « J’ai jamais eu l’intention de faire du mal », a-t-il affirmé. Les avocats ont ensuite plaidé pour la sentence de celui-ci. La défense demande une peine en collectivité d’une durée de 8 à 12 mois. L’avocate de la Couronne a pour sa part demandé une peine d’emprisonnement ferme de 8 mois. Le mois dernier, il a été reconnu coupable des cinq chefs d’accusations qui pesaient contre lui dans cette affaire de maltraitance de personnes âgées ou atteintes de déficience intellectuelle.

Herman Warren était le dernier accusé à être jugé dans ce dossier de maltraitance. Cette histoire a éclaté au grand jour en 2015. Durant son procès en mai dernier, Herman Warren a nié avoir donné des coups aux victimes ainsi que d’avoir utilisé une force inutile pour les circonstances. Le juge a finalement rendu son verdict le 5 septembre dernier, affirmant que la Couronne a prouvé, hors de tout doute raisonnable, que l’accusé était coupable des faits qui lui étaient reprochés.

Rémy Bernier, propriétaire des résidences accusées de maltraitance, a été déclaré coupable en mars de onze chefs d’accusation qui pesaient contre lui, dont voie de faits simple, armé et menaces, mais il avait porté son verdict en cour appel. Il devrait connaitre sa sentence le 12 décembre prochain.

Lison Asselin, Guillaume Dufour et Ulric Tremblay reportés

Lison Asselin et Guillaume Dufour n’étaient pas présents au palais de justice de La Malbaie hier. Les avocats des accusés ont demandé un report en raison de divulgation de preuve. Lison Asselin est détenue durant les procédures, sont caution ayant été refusée. Guillaume Dufour est quant à lui en liberté.

Ulric Tremblay, cet homme qui a menacé plusieurs personnes avec une arme blanche à Notre-Dame-des-Monts, devait être de retour au palais de justice de La Malbaie. Sa cause a été reportée au 19 novembre prochain, là où sa présence sera requise. On saura alors s’il renonce ou non à son enquête sur remise en liberté.