Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Hausse du quotas de crabe des neiges

Publié le 8 avril 2019 à 15:09, modifié le 8 avril 2019 à 17:03

Par: Alexie André Belisle

Bonne nouvelle pour les pêcheurs! Pêches et Océans annonce une hausse des quotas de crabe des neiges. Le gouvernement revient aussi sur sa décision de diminuer le quota de crevettes nordiques.

Une hausse de 32% du quota de pêche des crabes des neiges a été annoncée. Les crabiers pourront capturer jusqu’à 80 000 livres de crabe supplémentaires. Une bonne nouvelle qu’attendaient Joël Gionet le président de l’Association des pêcheurs crabiers de Shippagan : « c’est des choses qui étaient prévues, je pense qu’avec le travail qui est fait conjointement entre les associations de pêcheur et  le gouvernement depuis x nombres d’années c’était prévu. Toute l’industrie avait proposé ce genre de contingent et c’est ça qu’on a eu.  »

Cette décision aura d’importantes retombées sur tous les employés de l’industrie de la pêche poursuit-il : « donc 80 000 livres tu parles de plusieurs sorties de pêche supplémentaires donc tu parles de plusieurs heures de travail supplémentaires en usine aussi. Je pense que c’est bon pour toute l’industrie en général. »

Les crevettiers du Nouveau-Brunswick ont eu aussi reçu une bonne nouvelle. Pêches et Océans revient sur sa décision de diminuer les quotas de crevettes nordiques. Maryse Lemire, directrice régionale de la gestion des pêches, explique : « cet ajustement-là tient compte des différents avis scientifiques, des facteurs socio-économiques, des commentaires qu’on a reçus de l’industrie et des groupes autochtones. »

La baisse de 20% des quotas annoncée en mars n’aura donc pas lieu. Mais plusieurs changements viendront dans les prochaines années. « On a mis sur pied un groupe de travail avec l’industrie qui va être chargé les défis auxquels l’industrie de la pêche de la crevette doit faire face au cours des prochaines années » estime Mme. Lemire.

Les défis dont parle la directrice régionale sont liés à la diminution de stock de crevettes observées depuis quelques années. Une diminution causée entre autres par la croissance de la population de sébaste, un prédateur de la crevette, et par le réchauffement de l’eau du golf.