Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Hausse du prix du carburant : les camionneurs demandent l’intervention du gouvernement

Publié le 9 mai 2022 à 16:53, modifié le 10 mai 2022 à 13:34

Par: Roxanne Bisson

La hausse du prix du diesel est extrêmement difficile pour les camionneurs artisans. Ce matin, ils se sont déplacés au bureau du député de la circonscription de Bonaventure plaider leur cause.

Les membres de l’Association des camionneurs artisans de Bonaventure manifestaient ce matin pour obtenir une compensation plus juste pour le carburant. Les tarifs de transport sont actuellement basés sur un coût de 1,14 $ le litre, alors que le coût réel est de 1,86 $. Selon l’Association, ils ont perdu en moyenne 60 cents pour chaque litre pendant le mois de mars, une situation qui ne cesse d’empirer. « On perd énormément. Faire le plein d’une 10 roue, ça joue entre 700 et 800 dollars, dépendamment de la capacité de carburant qui va dans le camion. Ça ne fonctionne plus, on ne peut plus supporter ça, ça ne marche pas. » , explique Daniel Bélanger, président de l’Association des camionneurs artisans de Bonaventure.

À ce jour, les camionneurs perdent de l’argent pour chaque heure travaillée. Une situation insoutenable, qui pourrait forcer certains à cesser leurs activités. Maurice Savoie, camionneur de la région, lance un cri du cœur.

« Pour l’instant, chaque jour qu’on travaille c’est une perte monétaire parce que le fuel qui n’est pas compensé fait que c’est des revenus nets qui sortent de nos poches. Si ça ne change pas, on ne pourra pas continuer dans cette optique-là. Il va falloir prendre des décisions : arrêter de transporter ou vendre nos camions. Parce qu’on va rouler à perte »

Pour remédier à la situation, des camionneurs de tous les coins du Québec se sont déplacés pour remettre des lettres de sensibilisation aux élus de l’Assemblée nationale et aux centres de services du ministère des Transports. Ils demandent au ministère de prendre ses responsabilités et d’assumer la hausse explosive du prix du carburant. Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, a reçu la lettre des membres de l’Association et leur a offert son soutien. « Le MTQ n’a pas à transférer la facture aux camionneurs artisans, c’est inconcevable. Il y a beaucoup de groupes qui sont très bien soutenus par l’État et ces gens-là ont le droit d’avoir ce qui leur revient », indique M. Roy.

Monsieur Roy portera la cause de l’Association des camionneurs artisans à l’Assemblée nationale, demain.