Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Alerte info

Un accident mortel est survenu sur la route 132, à Hope Town, vers 13h30 cet après-midi.

Nouvelles

Hausse du nombre de touristes dans la Péninsule acadienne

Publié le 18 juin 2019 à 16:24, modifié le 18 juin 2019 à 16:25

Par: Alexie André Belisle

Les acteurs de l’industrie touristique de la Péninsule acadienne se réjouissent. Leur saison est à peine entamée, et déjà, ils battent des records d’achalandage par rapport aux années précédentes.

« Si le début de saison est un indice pour l’intégralité de la saison, c’est vraiment bien pour la Péninsule » affirme la responsable des relations publique du Village historique acadien Mylène Dugas.

L’été s’annonce occupé pour les opérateurs touristiques de la Péninsule acadienne. La plupart d’entre eux reçoivent un nombre de visiteurs impressionnant en ce début de saison. Mylène Dugas précise : « par rapport à l’année passée, on voit quelque chose qui est impressionnant, on a déjà presque 60% d’augmentation du taux de visiteurs, qui représente environ 1000 personnes. » Même constat pour la copropriétaire du motel et des campings Colibri Lise Thériault : « on a une augmentation de 40% par rapport à l’année dernière, qui était excellente au niveau de la clientèle touristique. »

À l’Aquarium du Nouveau-Brunswick le taux d’achalandage du site a augmenté de 56% par rapport à 2018 pour ses premières semaines d’ouverture. Et les visiteurs viennent de partout dans le monde. Le propriétaire des restaurants du Village historique acadien Marc Blanchard le constate sur le terrain : « j’ai remarqué des gens de la Suisse, de la France, de l’Australie. Des gens d’Angleterre, vraiment une belle diversité. » « Au niveau de notre clientèle américaine, ça a vraiment augmenté, mais aussi on a des Européens qui viennent du côté du hors-saison » ajoute Lise Thériault.

De nombreux facteurs peuvent avoir contribué à cette hausse des visiteurs. Depuis quelques semaines, la température est exceptionnellement clémente, le prix de l’essence est relativement peu élevé, mais surtout de nombreux efforts marketing ont été déployés par la région et par la province dans les dernières années. « On a aussi la promotion qui a été faite à travers des médias sociaux, à travers des journalistes de voyage étrangers qui ont été ciblés » explique le directeur du développement touristique de la Péninsule acadienne Yannick Mainville.

Le journal français Le Monde a notamment élu le Nouveau-Brunswick comme l’une de ses destinations de l’année en janvier 2019, ce qui peut avoir contribué à rendre la province populaire aux yeux des Européens.