Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Gouvernement minoritaire: Diane Lebouthillier confiante

Publié le 25 novembre 2019 à 15:48, modifié le 25 novembre 2019 à 17:24

Par: Etienne Malouin

Diane Lebouthillier se prépare pour sa deuxième rentrée parlementaire à Ottawa à titre de ministre du Revenu national. La députée libérale se dit impatiente à l’aube du début des travaux le 5 décembre prochain.

Si elle avait été surprise d’être nommée ministre en 2015, Diane Lebouthillier dit avoir appris beaucoup lors des 4 dernières années. Elle souhaite maintenant poursuivre le travail à la tête du Revenu national, principalement au niveau de l’évasion fiscale.

«Lorsque je parle d’évasion fiscale, c’est un dossier qui intéresse énormément et le NPD et le Bloc québécois », explique la ministre.

Elle se dit confiante malgré la situation de gouvernement minoritaire.

« On a des préoccupations qui rassemblent beaucoup plus que des préoccupations qui nous divisent. Tous les partis qui sont en place sont en accord pour dire que chacun doit payer sa juste part », ajoute-t-elle.

En Gaspésie, sa priorité sera de combler le problème de pénurie de main-d’œuvre qui sévit au sein d’une région touristique. Des discussions ont déjà eu lieu avec les acteurs du milieu. Il faut maintenant mettre le tout en application.

« J’entendais lors de la campagne électorale, des entrepreneurs me dire Diane, nous on pense même pendant les semaines de la construction parce qu’on perd nos employés.  On pourrait travailler dans le secteur des pêches, mais on pourrait aussi lorsque la saison des pêches est terminée, peut-être travailler dans le secteur de l’agriculture. Parce que c’est des sous aussi faire venir des gens de l’extérieur dans la région », assure la députée.

Étant la seule députée libérale dans l’est du Québec, elle reçoit déjà des appels de citoyens à travers la province.

« Ces appels-là que j’ai reçus, je les prends en considération, je les prends en note. Je vous encourage fortement aussi à aller voir vos députés. On vient d’élire des députés, donc c’est important de travailler avec vos élus », ajoute Diane Lebouthillier.

Diane Lebouthillier souhaite aussi s’attaquer au problème d’érosion des berges qui gagne du terrain dans la région. Elle se dit impatiente de poursuivre le travail à Ottawa le 5 décembre prochain.