Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Golf : une première édition réussie pour le tournoi Guy Boucher

Publié le 16 juillet 2018 à 18:02, modifié le 16 juillet 2018 à 18:02

Par: Vincent Lanoie

La première présentation du tournoi de golf Guy Boucher aura été un franc succès. Malgré l’absence du soleil, samedi, au club de la Vallée du Témiscouata. 128 golfeurs se sont ralliés pour amasser des fonds pour le Club de ballon sur glace du Témiscouata.

«J’ai pas mal fait le tour du monde, puis c’est la place que j’aime le plus au monde», a souligné Guy Boucher.

Après une saison difficile avec les Sénateurs d’Ottawa, c’est un Guy Boucher heureux d’être enfin de retour chez lui qui s’est présenté samedi. Pour la première présentation de son tournoi de golf, Boucher ne pouvait être plus fier de voir que les gens ont répondu à l’appel.

«Il y a beaucoup de gens qui ont travaillé pour faire en sorte qu’aujourd’hui c’est plein à craquer, autant pour jouer que pour le souper.  L’engouement a été au-delà des espérances», a ajouté l’entraîneur-chef des Sénateurs d’Ottawa.

Le responsable du Club de ballon sur glace du Témiscouata se dit très heureux de voir l’implication de Guy Boucher, afin d’aider au développement des 120 jeunes athlètes qui pratiquent ce sport.

«Ça prouve que c’est un gars qui a une ouverture d’esprit et qui est capable d’aider. Je pense qu’il a le goût de revenir au Témiscouata, puis d’aider les gens du Témiscouata. C’est peut-être ça qu’il faut retenir d’abord outre les sports. Il est ici pour aider les gens du Témiscouata», a expliqué le responsable du Club de ballon sur glace du Témiscouata, Alain Dugas.

«C’est un sport qui est très populaire dans la région. Quand on m’a approché, j’ai trouvé ça intéressant, parce que ce n’était pas juste du hockey», a renchérit M. Boucher.

Malgré ce que l’on peut croire, une saison de ballon-balai coûte très chère. Puisqu’il n’y a pas d’autres clubs à proximité, une grande majorité des dépenses passent dans le transport.

«Nos partenaires de jeu les plus près sont à 3 heures et demi de route d’ici. On parle d’un budget annuel de 75 000 et 125 000$, tout dépend de l’endroit des championnats canadiens», a tenu à expliquer Alain Dugas.

Pour Gabriel Dumont, sa présence allait de soi, lorsqu’on parle d’aider des jeunes sportifs de sa région.

«Un tournoi dans la région, j’essaie d’en faire le plus possible, c’est sûr qu’on ne peut pas toujours être là, mais c’est pour une bonne cause, c’est pour les jeunes. D’avoir les jeunes actifs c’est important», a souligné l’attaquant du Lightning de Tampa Bay, Gabriel Dumont.

Avec le succès de cette première année, une 2e édition est pratiquement assurée pour l’été prochain.