Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Gaspé demande une enquête sur le prix de l’essence

Publié le 17 septembre 2019 à 11:49, modifié le 17 septembre 2019 à 11:49

Par: Etienne Malouin

Depuis plusieurs semaines déjà, le coût de l’essence en Gaspésie est critiqué. Plusieurs citoyens le juge trop élevé, et ce sans justification. La ville de Gaspé va plus loin et demande une enquête sur la question.

Dans une résolution adoptée hier par le conseil municipal,  la ville demande une enquête assidue du Bureau de la concurrence puisque selon le maire Daniel Côté, quelque chose ne tourne pas rond.

Entre les mois de juin et d’août dernier, le prix à la pompe était de 8 à 18 sous plus élevé que le prix minimum estimé par la Régie de l’énergie. La situation rappelle au maire des cartels qui dans le passé ont été démantelés dans les régions de Victoriaville et de Sherbrooke. Il est catégorique en pensant que quelque chose n’est pas normal et que quelqu’un tire les ficelles pour profiter de la situation.

« Ce n’est pas les détaillants qui dictent les prix. C’est dicté quelque part par quelqu’un, on va l’appeler le fantôme. Il y a un fantôme qui dicte les prix quelque part. On le sait et tout le monde le sait. La résultante est que les citoyens paient trop cher le litre d’essence et il faut que ça casse », mentionne Daniel Côté.

Il existe seulement un seul autre endroit au Québec où le prix du carburant est plus élevé. Il s’agit du Grand Nord québécois. Et cette situation-là est tout simplement incompréhensible selon les élus municipaux. Ils mentionnent  que les citoyens sont pris en otage par le prix élevé. Parce qu’en comparant le prix avec d’autres régions, l’argument du coût de transport n’est pas admissible.

« Le nord du Québec inclut des coûts de transports astronomiques. On parle de Kuujjuaq et compagnie. Dans ce cas-là il est normal que le litre d’essence soit beaucoup plus cher. Donc si on exclu la notion de nord du Québec, dans les territoires accessibles en autos, on est et de loin la région qui paie le plus cher son litre d’essence », ajoute Daniel Côté.

Et cette situation n’est pas seulement perceptible à Gaspé, mais dans l’ensemble de la Gaspésie. Donc le maire Daniel Côté invite les autres villes à se joindre à cette cause en adoptant une résolution semblable.