Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Gala Sports Québec : Cindy Ouellet et Marie-Ève Ouellet honorées

Publié le 10 juin 2021 à 20:00, modifié le 12 juin 2021 à 11:36

Par: Vincent Lanoie

Deux personnalités sportives de nos régions ont remporté un prix hier soir lors du gala de Sports Québec. Cindy Ouellet a volé la vedette en s’emparant du prix prestigieux. Même son de cloche Marie-Ève Ouellet dont le travail a été reconnu. Deux femmes de Rivière-du-Loup qui ne comptent pas leurs heures pour faire une différence.

Impliquée dans plusieurs causes qui lui tiennent à cœur et paralympienne autant aux Jeux d’été que d’hiver, Cindy Ouellet s’est vu décerner le titre de «Personnalité sportive féminine de la dernière décennie».

«C’est un honneur oui, mais c’est aussi le fait d’être récompensée avec tout le travail qu’on fait en tant qu’athlète ou personnalité sportive. Je vois ça comme un clin d’œil de ma propre province et ça me montre qu’il y a des gens qui remarquent ce que je fais», souligne la paralympienne. Elle sera toujours en quête cet été d’une première médaille aux Jeux paralympiques lors des Jeux de Tokyo à la fin août en basketball en fauteuil roulant.

Ce prix apporte un grand bien à la Louperivoise, qui se relève d’une dépression. Dans la dernière décennie, elle a été inspirante pour ses accomplissements sportifs, mais aussi pour son impact dans la société. Elle est entre autres un pilier dans la lutte contre l’intimidation, et contribue à briser les tabous sur la santé mentale et les parasports.

«Pendant quelques années, je n’avais pas la force et je n’étais pas capable de donner autant que je recevais. Dans les dernières années, j’ai grandi au travers de ces épreuves. Je suis passé par-dessus de grosses embûches. Maintenant, je trouve tellement que c’est important d’être un modèle pour les jeunes», a ajouté Ouellet qui a entre autres eu le cancer étant plus jeune.

Et Marie-Ève Ouellet a remporté le prix «Inspiration 2020». Elle se retrouvait dans la même catégorie que dix lauréats, dont le joueur de football, Laurent Duvernay-Tardif.

«Être en nomination sur la scène provinciale venant d’une région éloignée en étant une fille, c’est une double fierté», a raconté avec le sourire la responsable des programmes sport-études à l’École secondaire de Rivière-du-Loup.

La jeune femme a fait preuve d’initiatives pour garder les élèves de Rivière-du-Loup actifs durant la pandémie.

«On a appris beaucoup dans la dernière année. Les jeunes ont fait preuve de résilience et les entraîneurs d’adaptation. On va certainement retenir certaines choses. Tout l’ère numérique et le fait de pouvoir se côtoyer à distance, ça apporte une facilité de communication», ajoute celle qui a aidé à la naissances du sport-études à l’École secondaire de Rivière-du-Loup il y a bientôt dix ans.