Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Foyers de soins : les manifestations continuent

Publié le 15 mars 2019 à 13:52, modifié le 15 mars 2019 à 13:52

Par: Alexie André Belisle

Les syndiqués des foyers de soins du Nouveau-Brunswick ne décolèrent pas. Ils ont appris jeudi que le gouvernement n’avait pas fait de nouvelle offre et que le syndicat s’était retiré de la table de négociations.

Céline Robichaud est infirmière auxiliaire et représentante syndicale à la Villa Beauséjour à Caraquet. Elle est mécontente de l’état des négociations : « nous autres ça fait 28 mois qu’on n’a pas de contrat. Et c’est ça, ils sont rendus dans une impasse, avec la médiation ça n’a pas marché c’est ça qu’on a su aujourd’hui. »

Les employés ne savent toujours pas si la cour leur accordera le droit d’aller en grève. La ministre Dorothy Shephard affirme vouloir absolument éviter ce scénario pour le bien des résidents. Pourtant, certains proches des patients viennent grossir les rangs des manifestants. Dont une dame dont le père réside à la Villa Beauséjour et qui demande à la ministre d’offrir aux travailleurs une meilleure offre :

« Qu’ils leur donnent ce qu’ils veulent et ça sera correct. Parce que là ça a pu de bon sens. Ils travaillent ici… ils ont eu 8 cents que j’ai entendu parler d’augmentation, mais l’ouvrage qu’ils font là, moi je ne le ferais pas. C’est vraiment vraiment difficile. »

Elle affirme devoir venir visiter son père à chaque jour parce que les employés n’ont pas assez de temps pour lui tenir compagnie : 

« C’est qu’il manque beaucoup de soins, il manque du monde sur le plancher. Il y a des fois où ils ne peuvent même pas avoir leur bain. Ça prend du personnel et ça prend un salaire pour ces employés-là qui les soignent aussi là. »