Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Football Collégial : Un camp de printemps bénéfique pour les Gaulois de La Pocatière

Publié le 10 mai 2022 à 18:28, modifié le 10 mai 2022 à 18:29

Par: William Boivin

Les Gaulois du Cégep de La Pocatière étaient fort occupés avec la présentation de leur camp de printemps, le week-end dernier. Près de 60 joueurs ont sautés sur le terrain pour effectuer trois pratiques par jour. C’est un camp intense qui sert de préparation en vue de leur match hors-concours ce week-end et de la prochaine saison.

Le camp de printemps représente toujours une étape importante dans la préparation d’une équipe de football. C’est ce que les Gaulois ont vécu le week-end dernier.

« De pratique en pratique on voit des joueurs qui vont avoir assurément avoir un impact important dans notre équipe autant en offensive qu’en défensive et on espère que ça va pousser tout le monde vers le haut au final. Ça nous permet de connaître mieux les gars aussi, ils sont comment comme joueur et individu et progresser comme équipe au travers ça. », a raconté l’entraîneur-chef et responsable de l’offensive de cette équipe, Marc Chouinard.

Justement, ça permet aux recrues, comme les anciens Wisigoths, de goûter à une première expérience collégiale : « C’est vraiment facile et ça aide à s’intégrer à connaître des gars, tout le monde se tient ensemble et il n’y a pas de petite gang séparé. », a expliqué le receveur de 1e année et natif de La Pocatière, Louis-Charles Grenier.

Les camps de printemps sont toujours intenses avec trois entraînements par jour.

« On se couche tôt, on mange bien et ça aide à construire l’esprit d’équipe parce qu’on va manger ensemble, des périodes d’études et des réunions. Ça aide aussi à ramener les nouveaux dans l’équipe et les intégrer à notre système de jeu. », a expliqué le secondeur de 2e année avec les Gaulois, Félix-Antoine Couture.

Que tu sois une recrue ou un vétéran, tout le monde part au même pied d’égalité et tout le monde doit mériter son poste.

« Les gars doivent faire leur place aussi, veut, veut pas, on est une équipe compétitive et ce sont les joueurs d’impact qui vont avoir des répétitions à l’automne. L’objectif c’est de donner la chance à tout le monde de faire sa place, prendre sa chance et montrer ce qu’il est capable de faire. », a noté le coach Chouinard.

Le porteur du Vert et Or de Sherbrooke, Zachary Dionne, est même venu donner un coup de pouce à son ancienne équipe.

 « Je me suis dit que ça pouvait être intéressant de redonner aux jeunes de la région qui viennent dans l’équipe et leur transmettre mon savoir et les techniques qu’on apprend au niveau supérieur. », a dit le footballeur universitaire.

Les Gaulois forment une grande famille et c’est toute la communauté football de la Pocatière est ses environs qui en profitent, avec un engouement sans précédent au niveau des inscriptions au football primaire.