Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

FINANCES DU QUÉBEC : Pas de création massive de places en garderie

Publié le 26 mars 2021 à 12:55, modifié le 26 mars 2021 à 14:11

Par: Samuel Gosselin Belanger

Le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, a présenté son budget 2021-2022 hier. Plusieurs l’attendaient avec impatience, et espéraient des investissements pour créer des garderies. Malheureusement, ces familles et ces travailleuses devront prendre leur mal en patience.

Myriam Lapointe-Gagnon, l’instigatrice du mouvement « Ma place au travail » ne cache pas sa déception. Elle se disait optimiste quant à ce budget. Rappelons que celle-ci avait discuté à deux reprises avec le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, afin de lui faire part de la crise actuelle dans ce milieu.

«Déçue. C’est certain.  Le ministère de la Famille, actuellement, je pense que c’est le parent pauvre du gouvernement », mentionne cette maman qui réside à Cacouna.

Ce budget ne propose pas d’ajout de places massif dans le réseau des CPE, mis à part les 15 000 places supplémentaires qui avaient déjà été annoncées au début du mandat du gouvernement Legault. Rappelons qu’environ 51 000 enfants sont actuellement en attente d’une place en milieu de garde au Québec.

« Qu’on nous donne des peanuts. Ça ne réglera rien. Les parents sont mobilisés, ils sont déçus. Les éducatrices aussi », renchérit Myriam Lapointe-Gagnon.

Toutefois, Québec injectera des fonds afin de former rapidement plus de 2000 nouvelles éducatrices dans le réseau. Il y aura également aussi une majoration des sommes remises aux milieux familiaux qui accueilleront ou qui accueillent déjà neuf enfants. Celle-ci permettra de créer plus de 3500 places rapidement. Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, propose également des bourses remises aux éducatrices en fin de formation pouvant atteindre 2300 $.

Un budget qui fait réagir

La Chambre de commerce de la MRC de Rivière-du-Loup a réagi à ce budget et se dit satisfaite des grandes lignes de celui-ci. Elle salue entre autres la baisse d’impôt prévue pour les petites et moyennes entreprises à 3,2 %, pour les premiers 500 000 $ de revenus.

Cependant, tout n’est pas noir pour nos régions. Québec investira plusieurs dizaines de millions de dollars dans nos infrastructures, pour la construction d’un CPE au Bas-Saint-Laurent et finalement, un montant sera alloué pour la construction de la maison des aînés qui est déjà commencée à Rivière-du-Loup. Les étudiants collégiaux et universitaires auront également de l’aide. Un montant de 100 $ sera offert à chacun d’eux pour les sessions d’automne 2020 et d’hiver 2021. Les intérêts sur les prêts étudiants seront également annulés à partir du 1er avril jusqu’au 31 mars 2022.

Le gouvernement Legault prévoit équilibrer les finances d’ici 7 ans, soit en 2027-2028. Il contreviendrait ainsi à la Loi sur l’équilibre budgétaire qui oblige les gouvernements à se limiter à cinq années consécutives de déficits. Il devra donc modifier la loi afin de pouvoir le faire.