Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Fin de l’état d’urgence sanitaire au Nouveau-Brunswick

Publié le 30 juillet 2021 à 15:34, modifié le 30 juillet 2021 à 15:34

Par: Derek Dubé

L’état d’urgence sanitaire sera levé au Nouveau-Brunswick dès minuit ce soir. Après plus de 17 mois sous le signe des restrictions sanitaires, la population pourra finalement retrouver un semblant de normalité.

« Quand on a émis l’arrêté obligatoire, ç’a été un moment historique, aujourd’hui aussi à minuit, c’est un moment historique » indique la docteure Jennifer Russell, médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick.

Enfin! Le Nouveau-Brunswick va passer à la phase verte de son plan de déconfinement, ce qui mettra fin aux nombreuses restrictions sanitaires des 17 derniers mois. Il s’agit de la première province canadienne à lever ses restrictions. Un soulagement pour plusieurs Néo-Brunswickois.

« Je suis heureux que ça se rétablisse. »

« Elle a toujours pris les bonnes décisions à ce jour et je suis d’accord avec la décision. »

« Je suis contente pourvu qu’il n’ait pas plus de personnes, mais il faut être prudent, je pense. »

« Ça me soulage, j’aurais moins de buée dans mes lunettes. »

Certaines personnes auraient toutefois attendu encore un peu.

« Ils auraient pu attendre encore un peu. Même si l’on avait attendu au début septembre, on aurait été un peu plus à notre aise, je pense. »

« Je pense que c’est trop tôt. J’aimerais mieux que les mesures auraient continué. »

En date de vendredi, 66,7% de la population est vaccinée et 82% a reçu la première dose du vaccin. La Dre Jennifer Russell souhaite que ces chiffres augmentent encore plus pour éviter des éclosions et hospitalisations.

« La protection avec les deux doses du vaccin est très élevée en ce moment. On veut que ça augmente encore plus, car on veut vraiment atteindre le 75% des gens vaccinés » explique Dre Russell.

Elle est consciente qu’il y aura une période d’ajustement.

« On veut encourager les gens d’être gentil avec l’un les autres parce que c’est une période d’ajustement » mentionne-t-elle.

L’avis est partagé au sujet du port du masque.

« J’ai à minuit ce soir pour l’enlever, mais je vais toujours m’en garder un pour des endroits comme le Costco. »

« Le masque, je vais continuer à le porter, jusqu’à tant que les vacanciers soient partis. »

« Je vais l’enlever, mais si je vais à l’hôpital, je vais préférer le mettre. »

Les prochains mois ne seront pas de tout repos pour la Dre Russell, car elle aura des discussions au sujet d’une troisième dose à l’avenir.