Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Fermeture d’hôpitaux : un document sème l’émoi

Publié le 28 juin 2018 à 16:54, modifié le 29 juin 2018 à 09:47

Par: Jacob Cassidy

Une étude datant de 2015 sur les soins de santé au Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick sème l’émoi.

Le document, réalisé par des étudiants de l’université de Régina, conclut que les coûts d’opération sont plus élevés dans cette zone qu’ailleurs dans la province. Elle suggère de transformer l’hôpital de Grand-Sault  en centre de soins de longue durée et celui de Saint-Quentin en centre de santé communautaire.

Ces recommandations ont été vivement dénoncées du côté de Saint-Quentin. Le Comité communautaire de la santé de l’Hôpital général de Grand-Sault veut quant à lui prendre le temps de bien analyser l’étude et de discuter avec le réseau avant de prendre position.

Pour leur part, les dirigeants du Réseau de santé Vitalité se veulent rassurant et assurent qu’ils n’ont pas l’intention de mettre en application les recommandations du groupe d’étudiant.

«C’est un document qui à notre avis est absolument non pertinent à ce qui se passe au Réseau de santé Vitalité parce que c’est un document de 2015 produit par des étudiants», souligne le PDG du réseau, Gilles Lanteigne.

Ce dernier invite la population à consulter le vidéo destiné à présenter le projet fictif aux étudiants. «On est déçu qu’il y a encore des propos qui vont alarmer la population face à quelque chose qui n’existe pas», affirme-t-il.