Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Eau potable : des citoyens dénoncent une eau ferreuse au robinet

Publié le 20 octobre 2020 à 17:43, modifié le 20 octobre 2020 à 17:43

Par: Fabienne Tercaefs

Des citoyens de Saint-Pascal déplorent depuis plusieurs années qu’une eau ferreuse, jaunâtre et malodorante coule de leur robinet. Ils réclament de changer le réseau d’aqueduc, qu’ils considèrent vieillissant.

Ce mardi matin, l’eau était légèrement jaune… Mais il y a des jours, où les dépôts de rouille sont bien plus importants et tâchent les vêtements, les toilettes ou les rideaux de douche. «Prendre un bain, moi j’ai oublié ça. L’eau est vraiment jaune jaune jaune, ce n’est pas très attirant. Et puis l’odeur et le goût aussi,» affirme Monique Fortin, une citoyenne confrontée au problème.

Un problème connu depuis une dizaine d’années

Tout le sud-est du territoire est touché. Plusieurs citoyens ont avisé la municipalité à de nombreuses reprises, mais estiment ne pas être entendus. «Je ne vis pas d’inquiétude, mais de l’insatisfaction beaucoup, par rapport à ce qui nous ai dit, par rapport à ce qu’il se fait, c’est comme s’il y avait des mots qu’il ne voulait pas entendre comme tuyaux rouillés,» ajoute la dame.

Ils pointent la vétusté des tuyaux, tandis que la Ville évoque d’autres facteurs. «C’est une question de paramètres physico-chimiques, une question de pH donc de l’agressivité de l’eau. On injecte des produits chimiques sauf qu’il y a des réactions qui se font à l’intérieur des conduites et aussi au niveau des conduites, elles datent des années 50-60,» explique le directeur des travaux publics, Bernard  Tanguay.

 

Saint-Pascal a reçu 2,6 millions de dollars des différents paliers gouvernementaux dans le cadre du programme Fimeau (Fonds pour l’infrastructure municipale en eau) . L’argent sera utilisé selon les priorités gouvernementales c’est à dire pour changer les aqueducs où se trouvent des  résidences de personnes âgées et des écoles comme les rues Chapleau et Blondeau.

Concernant d’éventuels travaux de changement d’aqueduc dans le quartier, ils ne sont pas prévus avant plusieurs années. «Pour l’instant le remplacement de la conduite dans le secteur de la rue Desjardins-Saint-Joseph n’est pas prévu encore au plan de renouvellement d’intervention pour le renouvellement des conduites. (…) Dans un horizon de 2 ans, ça pourrait être envisageable,» affirme le directeur général de la municipalité, Jean Langelier.

En attendant les travaux, la ville a procédé à des purges, mais qui ne permettent que temporairement de régler le problème d’eau jaune. Saint-Pascal attend l’approbation du ministère de l’environnement pour l’utilisation d’un produit traitant l’eau. Des mesures qui ne satisfont pas les résidents du quartier qui s’inquiètent aussi des conséquences sur la santé.