Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

DPJ : Le Bas-Saint-Laurent défie la province avec une baisse de signalements

Publié le 23 septembre 2020 à 15:49, modifié le 23 septembre 2020 à 16:06

Par: Cimon Charest

Les Directeurs et Directrices de la Protection de la Jeunesse (DPJ) ont publié leur attendu bilan annuel mercredi. Le Bas-Saint-Laurent fait bonne figure, avec 2793 signalements pour l’année 2019-2020, soit une diminution de 1,9 % par rapport à l’an dernier.

La situation dans la région fait contraste avec le reste de province, où le nombre de signalements a drastiquement augmenté. 118 316 signalements ont été traités, une augmentation de 12 % par rapport à l’année 2018-2019. Cela représente 35 signalements de plus par jour.

Les adolescents du Québec vont cependant mieux par rapport à l’an dernier. 9041 adolescents ont reçu des services dans le cadre de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA), une diminution de 8,5 % par rapport à l’an dernier.

Les DPJ ont qualifié l’année dernière comme étant « charnière » en raison de la hausse de signalement et de drames familiaux. Pandémie oblige, les directeurs et directrices ont dû rapidement adapter leurs pratiques pour continuer de répondre aux besoins des enfants et de leurs familles.

« Je pense qu’on a vu des choses assez exceptionnelles comme initiative, » explique Anne Duret, directrice de la DPJ du Bas-Saint-Laurent.

« On a eu des exemples d’enseignants qui se sont rendus à domicile chez les enfants pour aller porter des travaux, mais c’est un prétexte pour voir comment les enfants allaient, » décrit-elle.

Si vous croyez qu’un enfant est maltraité, négligé ou manifeste des troubles de comportements sérieux, veuillez contacter la DPJ au 418 723-1255 ou au numéro sans frais au 1 800 463-9009