Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Division politique au Nouveau-Brunswick

Publié le 18 septembre 2020 à 19:25, modifié le 18 septembre 2020 à 19:31

Par: Melanie Duguay

Deux députés libéraux de la péninsule acadienne réagissent à la division politique que vit la province présentement. Alors que Blaine Higgs a déclaré que les Acadiens voteraient pour des abat-jours, ces propos ne passent pas dans le nord du Nouveau-Brunswick.

Blaine Higgs a créé tout un remous avec ces propos concernant le vote francophone, en déclarant que les Acadiens voteraient pour des abat-jours. Le député de Tracadie, Keith Chiasson n’apprécie pas le commentaire. “C’est choquant. La soirée des élections, Higgs dans son discours il a dit  qu’il se donnait comme mandat d’unifier la province. Il est parti sur le mauvais pied. »

Pour le député de Shippagan-Lamèque-Miscou, Éric Mallet, un gouvernement conservateur ne représente pas les valeurs francophones et il n’est pas surprit du résultat de lundi dernier. «Un gouvernement conservateur n’est définitivement pas bon pour la députation ou même la parti francophone de la province.  Ce n’est pas pour rien qu’on se retrouve encore avec une province en haut rouge et en bas, bleu. »

Les députés de l’opposition veulent avoir leur mot à dire et participer aux différents débats provinciaux. «On veut notre place à la table et on veut avoir notre mots à dire, et on veut participer aussi à la gouvernance de notre province. » déclare Keith Chiasson

M. Mallet est conscient du travail colossal qui l’attend pour les prochaines années et comprend qu’il devra mettre les bouchées doubles. «Je pense que le combat vas être encore plus grand et regardé à ne pas perdre ce que nous avons acquis. »

Les libéraux devront trouvé le chemin de la discussion afin de pouvoir se faire entendre au sein du gouvernement conservateur. « Y’a une volonté de notre côté pour travailler avec le gouvernement actuel, et il y a une volonté dans le fond de trouver des solutions pour faire en sorte qu’on s’unifie au lieu de continuer à alimenter cette division. » mentionne Keith Chiasson

Les élus libéraux sont prêt à entamer le travail pour faire avancer les dossiers prioritaires et la cause francophone. Blaine Higgs tendra-t-il la main au francophone? La réponse dès la prochaine rentrée parlementaire.