Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Dévoilement des plans de l’église à Bas-Caraquet

Publié le 12 avril 2019 à 12:55, modifié le 12 avril 2019 à 14:06

Par: Alexie André Belisle

Jeudi soir, la communauté de Bas-Caraquet assistait enfin au dévoilement des plans de la nouvelle église du village. Cette construction viendra remplacer l’église centenaire qui a été ravagée par les flammes l’année dernière.

C’est maintenant officiel, Bas-Caraquet verra une nouvelle église être construite dans son village. Une nouvelle qui étonne dans le contexte actuel. MONSEIGNEUR JODOIN | Évêque de Bathurst. « C’est sûr que par les temps qui courent on ferme des églises, on en démolie, on en vend, mais l’Église continue, l’Église évolue, il y a des endroits qu’il faut fermer, parce que la population n’est plus là » reconnait Monseigneur Jodoin, l’évêque de Bathurst, « mais ici à Bas-Caraquet  la population elle est là, elle est active, c’est une communauté des plus vivantes, ben ils ont droit d’avoir un lieu de culte pour se rassembler. »

 

La joie et la fierté étaient au rendez-vous dans la salle où se déroulait le dévoilement des plans.

Béatrice Doiron, la première mairesse au Nouveau-Brunswick partageait cet enthousiasme : « moi j’avais des frissons, et je demande au Bon Dieu de me laisser vivre quelques années parce que j’ai 92 ans. Je me dis que la volonté du Bon Dieu soit faite, j’aurai toujours ben vu des photos. »

L’incendie criminel qui avait détruit l’ancienne église avait créé une onde de choc dans la communauté. L’architecte de ce nouveau projet a vite compris l’importance de garder certains souvenirs de l’ancien lieu de culte.

« They love their church, it’s a very intimate part of their community, so to bring some of their features forward and to include them in the design was very important. »

L’attachement qu’ont les citoyens pour leur église l’a amené à faire des rappels du trèfle, qui ornait l’ancienne église, sur le nouveau toit, et à inclure les pierres rescapées du feu comme ornementation. Si le budget le permet, la nouvelle construction aura aussi la fonction d’abriter un centre de réconfort et une salle communautaire. « Ça c’est une suggestion qui est venue du maire et de la communauté parce qu’on sait qu’il y a deux ans, il y a eu une crise de verglas, ici qui était assez importante et vu qu’on a une construction nouvelle de voir si on pouvait en faire un centre de réconfort » explique Geneviève MacEachernl, l’experte en sinitre de l’assureur Ecclesiastical.

L’église serait donc dotée d’une cuisine industrielle, d’une génératrice et d’une douche. Une idée qui semble très appréciée des gens rencontrés dans la salle.

La construction devrait commencer dès le mois de juillet. Si les plans avancent comme prévu, une nouvelle église se tiendra sur le terrain de l’ancienne dès juillet 2020.