Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Alerte info

Un accident mortel est survenu sur la route 132, à Hope Town, vers 13h30 cet après-midi.

Nouvelles

Deux millions de dollars pour protéger les baleines

Publié le 21 mai 2019 à 16:54, modifié le 21 mai 2019 à 16:57

Par: Alexie André Belisle

Deux millions de dollars seront investis pour l’innovation dans la pêche aux crabes en Atlantique. C’est ce qu’annonçaient les gouvernements provincial et fédéral mardi à Shippagan.

« On ne veut certainement pas que les baleines disparaissent, mais on ne veut pas que les gens disparaissent non plus » affirme le vice-président du Nouveau-Brunswick Robert Gauvin

En 2017, 12 baleines noires avaient été retrouvées mortes en eaux canadiennes. Depuis, de nombreux règlements ont été mis en place pour éviter que ces mammifères s’empêtrent dans les cordes des pêcheurs de crabe. « Les associations de pêche aux crabes des neiges de la région, la FRAPP par exemple, les crabiers acadiens et les crabiers du nord-est depuis l’an passé font des tests sur différents équipements pour empêcher les empêtrements des baleines noires » explique le député fédéral Serge Cormier.

Des micros seront placés sur les trappes à crabes pour informer les pêcheurs des déplacements des baleines. Des cordes plus fragiles pour permettre aux mammifères de briser leurs liens eux-mêmes sont aussi à l’essai. Plusieurs ingénieurs ont passé la saison dernière sur les bateaux, avec les membres d’équipage. L’un d’entre eux, Guillaume Demers croit que l’apport des pêcheurs est essentiel : « ça nous a permis d’avoir leur expertise surtout parce que tout ce qu’on fait on veut le faire avec eux parce que c’est eux qui savent ce dont ils ont besoin. »

Les provinces de l’Atlantique ne sont pas seules à faire face à ce type de problème. « On regarde partout au monde qu’est-ce qui est disponible et on leur demande de venir nous montrer ça pour qu’on puisse étudier ça et le  comparer avec le reste » ajoute l’ingénieur.

Robert Gauvin souligne l’importance économique de la pêche pour la province : « l’année passée l’industrie de la pêche aux crabes seulement à elle seule, avait rapportée plus de 236 millions de dollars donc c’est ça la responsabilité. »

Pour l’instant, les outils développés demandent trop de temps et trop d’argent aux pêcheurs selon ce que rapporte les ingénieurs. Ils poursuivent donc leurs recherches en collaboration avec les équipages.