Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Des préposés aux bénéficiaires attendent toujours leur prime du gouvernement

Publié le 29 juillet 2020 à 17:11, modifié le 30 juillet 2020 à 12:19

Par: Fabienne Tercaefs

Des préposés aux bénéficiaires attendent toujours de recevoir complètement la prime de 4 dollars de l’heure annoncée au printemps, par le gouvernement du Québec.

André-Jules Lévesque compte et recompte ses heures et le salaire supplémentaire qu’il aurait dû toucher grâce à la prime de 4 $ du gouvernement. Et le compte n’y est pas. «J’ai reçu 38 dollars au lieu de 180.(…) de ce que j’ai calculé, il manquerait un 980, presque 1 000 dollars peut-être dans ces eaux-là de ce que j’ai reçu,» explique l’homme.

Il travaille depuis de nombreuses années comme préposé aux bénéficiaires à la résidence Reine Antier de Rivière-du-Loup. L’homme demande des explications. « On a droit à ces montants-là. Ça nous a été promis du gouvernement et on ne les reçoit pas. Pourquoi. La réponse que j’ai eu jusqu’à maintenant, c’est : on ne sait pas mais ça viendra, » ajoute l’homme.

Une situation qui n’est pas la même partout. De nombreuses résidences ont reçu l’argent promis et ont pu payer leurs employés. «Nos besoins ont été complètement couverts par l’aide financière. (…) Pour nous, Ce n’est pas arrivé dans aucune des mesures qu’on a accoté le plafond qu’on nous a accordé, donc on avait suffisamment d’aide » Il n’y  aucune difficulté là-dessus, » affirme le président du Domaine les Pèlerins à Saint-André-de-Kamouraska, Gervais Darisse.

André-Jules Lévesque ne met pas en cause son employeur. Mais il affirme que ces inconvénients auraient même poussé des préposés à changer d’emploi.« J’ai des gens que j’avais référé à l’emploi, des excellents préposés aux bénéficiaires avec lesquels j’aimais travailler avec eux. Et eux ils n’ont pas eu le droit à cette prime là et eux ils sont partis, on les a perdu, » conclut le préposé aux bénéficiaires.

Quant au président de la résidence Reine Antier, Roch Bernier, explique hors caméra qu’il faut être patient, que le gouvernement versera la totalité des montants mais que c’est juste une question de délais.