Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Des nouveautés au lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche

Publié le 22 juillet 2021 à 16:43, modifié le 22 juillet 2021 à 16:47

Par: Emmanuel Renaud

Le lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche propose plusieurs nouveautés aux visiteurs cette année. Le site de Parcs Canada, situé à Pointe-à-la-Croix, est heureux de revoir à nouveau davantage de touristes.

Le lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche existe depuis 1985 et compte un total de 460 artéfacts. Pour se renouveler, le site de Pointe-à-la-Croix propose plusieurs nouveautés. Notamment, la présentation d’un canot traditionnel mi’gmaq.

« On a collaboré avec la communauté de Listuguj pour faire l’ajout d’un canot d’écorce de bouleaux de 14 pieds de long dans notre exposition. Le canot a été fabriqué en respectant les méthodes traditionnelles d’époque », explique la gestionnaire de l’expérience du visiteur du lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche, Cindy Larouche.

Avec des ajouts comme des panneaux d’interprétation, des géocaches, la présentation d’une exposition photo et l’intégration au réseau iNaturalist, Parcs Canada souhaite attirer davantage de visiteurs dans le but de faire connaitre l’histoire de la Bataille-de-la-Restigouche

« Souvent, quand on entend parler de l’histoire de la Nouvelle-France, on entend toujours parler de la fameuse défaite sur les plaines d’Abraham. Tout ne s’est pas joué là. Suite à cette défaite, la Nouvelle-France a fait une demande d’aide à la France qui a répondu en envoyant une flotte de six navires à la rescousse de la colonie.  De ces six navires là, trois se sont rendus dans l’estuaire de la rivière Ristigouche et ont été pris en embuscade par les navires britanniques », raconte l’employée de Parcs Canada.

Le site a accueilli environ 3000 visiteurs l’été dernier. Un achalandage beaucoup moins élevé que les années pré pandémiques où le lieu historique accueillait de 7000 à 8000 personnes. La situation est toutefois sur le point de revenir à la normale.

« Nous ne recevons pas les gens à pleine capacité encore en raison des mesures de la santé publique, mais oui, ça ressemble de plus en plus à une année normale. Cette année, nous sommes ouverts sept jours sur sept versus cinq jours sur sept en 2020. On a une belle réponse de la clientèle surtout depuis le début du congé de la construction », assure madame Larouche.

Pour les personnes qui désirent venir visiter le lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche. Le site sera ouvert jusqu’à l’Action de grâce.