Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Des milliers de fidèles à Caraquet

Publié le 22 juillet 2019 à 10:14, modifié le 22 juillet 2019 à 15:27

Par: Alexie André Belisle

La neuvaine de Sainte-Anne-du-Bocage se déroule à Caraquet jusqu’au 26 juillet. Chaque jour, près d’un millier de fidèles se rassemblent pour assister aux messes et rendre hommage à Sainte Anne.

Avec ses chants, louanges et prières, la neuvaine de Sainte-Anne-du-Bocage attire quotidiennement près de 1000 fidèles sur les bancs de bois de cette chapelle de Caraquet. Depuis le 17 juillet, chaque journée commence avec la messe de 10 heures, et les célébrations se poursuivent jusqu’au soir. « À 15h, on a une heure d’adoration donc il y a quand même assez de gens qui viennent. Et à 19h30 nous avons le chapelet et après le chapelet on fait la grande messe, la messe du soir pour tous ceux qui travaillent et qui ne peuvent pas venir le matin »,  précise le recteur du sanctuaire de Sainte-Anne, le père Ronaldo.

La neuvaine du pèlerinage de Sainte Anne est célébrée depuis très longtemps à Caraquet, mais c’est une nouveauté pour le père Ronaldo qui est arrivé du Brésil il y a seulement un mois et demi. « Pour moi c’est vraiment quelque chose qui m’émerveille. J’avais cherché partout sur l’internet sur Sainte-Anne quand j’étais au Brésil et que je savais que j’allais venir, mais en arrivant ici je vois que c’est vraiment quelque chose d’autre que ce que je pouvais imaginer. C’est vraiment merveilleux, avec les Acadiens très accueillants, cela m’a touché beaucoup au coeur », affirme-t-il.

C’est une tradition importante pour plusieurs :« ça fait longtemps que je fais ça tous les jours je suis là », explique une fidèle rencontrée sur place.  « Ça fait partie de notre culture. Et ça fait du bien. Là, et là », précise une autre femme, en pointant son coeur et sa tête. Le prédicateur de la neuvaine, Père Michel Rodrigue pense de même : « je sens que les gens sont ici avec d’abord de l’esprit… un esprit d’unité, un esprit de joie, et je sens qu’au fur et à mesure que nous avançons dans la retraite, les gens se retrouvent comme dans l’émerveillement.

Une femme affirme de son côté venir à Sainte-Anne-du-Bocage pour trouver des réponses à ses questions :  « je trouve vraiment qu’avec Sainte-Anne, on a toujours nos réponses, elle va nous guider et nous aider. » Un autre, vient y puiser du courage :  « Ce soir je m’en vais faire un palliatif. Ça prend de l’énergie pour aller accompagner un mourant. »

Le 26 juillet marquera la fête de Sainte Anne. Pour l’occasion, un sacrement du pardon et une messe avec sacrement aux malades seront célébrés.