Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Alerte info

La COVID-19 a fait un premier mort en Gaspésie ce samedi. Il s’agit de Gustave Joseph, un homme qui logeait au manoir du Havre à Maria et qui était hospitalisé en raison du coronavirus, rapporte sa petite-nièce, Kim Arsenault Joseph.

Nouvelles

Des entreprises victimes de cyberattaques

Publié le 14 janvier 2020 à 12:10, modifié le 14 janvier 2020 à 18:45

Par: Simon Philibert

Des entreprises de la région de Rivière-du-Loup ont été victimes d’une cyberattaque dans les derniers jours. C’est le cas de Lepage Millwork.Un virus a paralysé le système informatique le 9 janvier.

 

C’est un courriel d’hameçonnage qui serait à l’origine de cette situation qui empêchait l’entreprise d’avoir accès à ses données informatiques. Une rançon avait été demandée par les pirates. La cyber attaque a évidemment touché les opérations de l’organisation qui a dû envoyer à la maison certains employés qui n’étaient pas en mesure d’effectuer leurs tâches quotidiennes. L’entreprise Servlinks a été appelée en renfort ainsi qu’une organisation de Québec pour remettre fonctionnel le système informatique. La situation revient à la normale.

Lepage Millwork n’est pas la seule entreprise de la région à être aux prises avec des pirates informatiques. Le Groupe Morneau Transport a été victime d’un coup similaire il y a quelques semaines. L’attaque qui avait eu peu d’impact sur les opérations de l’organisation. Une enquête interne a été ouverte par le groupe afin de déterminer la cause de l’incident.

Il est possible pour les entreprises de prendre des précautions afin d’éviter de telles situations.  Il est important de ne pas répondre à la demande de rançons des pirates. C’est la sauvegarde de données qui est la clé selon le directeur de l’informatique chez Servlinks, Michael Dionne. « Le pirate ce qu’il fait, c’est qu’il prend en otage vos données. Si vous avez un plan de restauration ou de sauvegarde adéquat, ça vous permet de revenir ou de couper l’herbe sous le pied du pirate en pouvant récupérer les données à partir de la sauvegarde. » La prévention et la formation au sein des employés permet également de minimiser les risques d’une cyber-attaque.