Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Des centaines de personnes rassemblées pour la Grande Marche de Rivière-du-Loup

Publié le 20 octobre 2019 à 12:45, modifié le 20 octobre 2019 à 12:45

Par: Vincent Lanoie

Quelques centaines de personnes se sont ralliées pour marcher dans les rues de Rivière-du-Loup cet avant-midi pour la Grande Marche encouragée par le Grand Défi Pierre Lavoie.

L’activité qui vise à promouvoir les saines habitudes de vie était de retour en sol louperivois pour une deuxième année de suite. On estime que deux fois plus de personnes se sont présentées cette année. Un événement rassembleur qui réunissait autant les petits que les plus grands autour d’un parcours de 5 kilomètres. Plusieurs médecins de la région étaient de la partie, puisque la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec collabore avec la Grande Marche.

«L’année passée, on avait un peu plus de 300 personnes et cette année on a au moins doublé la mise. C’est important de marcher et de faire de l’activité physique. C’est l’activité du conseil municipal et on est bien fier que les gens participent aujourd’hui. On a une très belle température et nous sommes très fier que les gens embarquent avec nous dans ce projet», a raconté le conseiller municipal à la Ville de Rivière-du-Loup, Nelson Lepage, qui a confirmé que l’activité sera de retour en 2020.

«On est très content, surtout de voir que c’est intergénérationnel. Les enfants, les parents, les grand-parents et même les chiens qui nous accompagnaient ce matin. On est content, c’est une activité importante pour la qualité de vie et aussi pour notre santé. On n’y prend jamais assez soin», a souligné la mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet. La Ville, qui est certifiée depuis quelques mois Communauté bleue, a aussi présenté et remis aux participants sa nouvelle bouteille d’eau réutilisable qu’elle vend maintenant à l’Hôtel de Ville.

«Cet événement est une petite goutte, mais qui n’est pas négligeable. Le verre un moment donné va être plein et on arrivera peut-être un jour à mobiliser une portion suffisante de la population. À l’heure actuelle, le système de santé, avec le budget qu’on a, ne suffira pas à la tâche si les gens continuent à devenir diabétique et de souffrir de toutes sortes de maladies chroniques on n’y arrivera pas. Il faut corriger les problèmes avant qu’ils surviennent», a souligné la médecin de famille au Kamouraska, Renée Roussel. Cette dernière aimerait qu’une municipalité du Kamouraska adhère la Grande Marche l’an prochain pour amener ses patients à bouger davantage grâce à cette activité.

La Ville de Témiscouata-sur-la-Lac également associée à la Grande Marche

Durant la fin de semaine, une centaine de villes et municipalités à travers le Québec tenait aussi leur propre activité en lien avec la Grande Marche. C’était le cas à Témiscouata-sur-le-Lac qui tenait un parcours nocturne de 5 kilomètres au Parc Clair Soleil vendredi soir dernier.