Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Démantèlement d’un réseau de trafiquants : Éric Aucoin arrêté

Publié le 4 février 2020 à 10:29, modifié le 4 février 2020 à 17:42

Par: Simon Philibert

La Sûreté du Québec en collaboration avec la Gendarmerie royale du Canada et la Police provinciale de l’Ontario a procédé aujourd’hui au démantèlement d’un important réseau de distribution de stupéfiants, au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Ontario.

Éric Aucoin, 38 ans, a été appréhendé ce matin dans la région de Moncton. Un mandat d’arrestation avait été émis le 17 janvier dernier. L’homme était avocat au Nouveau-Brunswick avant d’être radié du Barreau. Il avait défrayé la manchette en 2015 lorsque le comité de discipline du Barreau du Nouveau-Brunswick l’avait reconnu coupable d’entrave à la justice et de détournement de fonds. Aucoin a été interrogé par les enquêteurs puis transporté jusqu’au palais de justice de Rivière-du-Loup où il a comparu en fin d’après-midi. Il fait face à 4 chefs d’accusation dont possession de drogue et complot.  Il aurait fait le trafic de cannabis, de cocaïne et peut être d’autres substances. Lors de son passage en cour cette après-midi, il a demandé à ce que les procédures se déroulent en anglais. Pourtant, il est francophone et a toujours plaidé en français lorsqu’il travaillait comme avocat à Edmundston. Il sera remis en liberté demain sous différentes conditions: caution de 2000$, couvre-feu, interdiction de se trouver dans le district de Saint Maurice et de communiquer avec ses coaccusés dans cette affaire. Il sera de retour en cour le 28 avril à Shawinigan.

Éric Aucoin ferait partie d’un important réseau de distribution de drogue. Les policiers ont arrêté 4 hommes et 1 femme dans cette affaire. Un individu en Ontario, trois au Québec et Éric Aucoin au Nouveau-Brunswick. La Sûreté du Québec mentionne que ce n’est pas tous les jours qu’il est possible de démanteler un réseau d’une telle importance. Cette organisation interprovinciale écoulait principalement de la cocaïne et du haschich au Québec et au Nouveau-Brunswick. Ces arrestations ont été possibles grâce à une série de perquisitions tenue le 24 octobre dernier. Les policiers avaient saisi à ce moment entre autres 184 000$, une arme, une maison, des véhicules ainsi que des quantités importantes de drogues dont de la cocaïne, du haschich et du cannabis.