Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Procès de Daniel Légère : Le jury délibère toujours

Publié le 2 décembre 2019 à 12:33, modifié le 2 décembre 2019 à 18:00

Par: Raphael Brouillette

Le procès de Daniel Légère tire à sa fin au palais de justice d’Edmundston. L’homme accusé d’agression sexuelle, séquestration et voies de fait graves sur une femme devrait bientôt connaître son sort. Le juge a donné ses indications au jury, qui délibère toujours.

Depuis environ 12 :30 aujourd’hui le jury est séquestré pour les délibérations à savoir si Daniel Légère, 59 ans, est coupable de l’un des trois chefs d’accusation.  La journée a débuté avec les indications du juge Zoël Dionne. Pendant plusieurs heures il a rappelé les faits au jury composé de 7 femmes et 5 hommes. Essentiellement, il a refait le fil des événements de tout ce qui est reproché à l’accusé entre le 1er janvier 2008 et le 4 mai 2010 et ce, pour chaque chef d’accusation. Le juge a dû rappeler à l’ordre l’accusé. C’est devenu la norme depuis le début de ce procès. L’individu hochait constamment la tête et parlait pendant que le juge donnait ses indications au jury.

Comme la présumée victime a porté plainte en 2014 et qu’aucune preuve physique n’avait été relevée lors des épisodes de violence, c’est une question de crédibilité du témoignage. Le juge a aussi résumé le contre-interrogatoire de la dame par la défense. Il a donc rappelé au jury que s’il trouve Légère coupable de l’un des trois chefs, ça doit être hors de tout doute raisonnable. Ceci dit, la défense de Légère qui se représente seul était décousue tout au long du procès.

S’il écopait d’un verdict de culpabilité, il pourrait écoper d’une peine maximale de 14 ans de prison. Le jury pourrait délibérer jusqu’à 22 :00 lundi soir et reprendre mardi matin. Daniel Légère est accusé d’avoir battu, agressé sexuellement et séquestré une femme pendant deux ans, entre autres en l’enfermant dans un coffre de voiture et dans une garde-robe.