Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Début des camps de jour à Rivière-du-Loup

Publié le 30 juin 2020 à 16:53, modifié le 30 juin 2020 à 16:58

Par: Samy-Nicolas Levesque

Les camps de jour ont officiellement débuté hier à Rivière-du-Loup. La première journée a été synonyme de réussite pour les organisateurs qui ont dû s’adapter, pour faire respecter la distanciation physique entre les jeunes.

« Ça s’est super bien passé, tout le monde est rodé, tout est parti, tout va bien ! », s’est exprimé avec joie la coordonnatrice à la vie de quartier de Rivière-du-Loup, Marie-Anne Caron.

À leur arrivée, les jeunes doivent répondent à des questions d’usage en lien avec la Covid-19. Ensuite, ils se font assigner un moniteur ainsi qu’un groupe qu’ils suivront pour l’entièreté de la journée. Le but est d’éviter le plus possible les échanges entre eux. C’est seulement après ces quelques étapes que la journée est réellement commencée et qu’ils peuvent enfin sortir à l’extérieur pour faire leurs activités.

La coordonnatrice à la vie de quartier, nous a expliqué qu’il s’agit de leur routine Covid, qu’ils veulent inculpée chez les jeunes. Chose qui ne la stresse pas trop.

« Je vous dirais que souvent les jeunes appliquent beaucoup mieux les mesures et les consignes qu’un adulte », affirme-t-elle en ricanant.

Tout au long de l’été, les activités se dérouleront principalement à l’extérieur, sauf en cas de pluie ou de chaleur intense.

L’adaptation avec les nouvelles mesures concernant le coronavirus touche principalement les moniteurs et les animateurs qui s’occupent de faire respecter les différents règlements en lien avec le virus.

« On a une équipe Covid, donc une équipe de désinfection qui est là pour faire l’accueil, pour diriger les jeunes, pour désinfecter le matériel et désinfecter les lieux. Aussi, au courant de la journée s’assurer que les mesures d’hygiène soient mises en place », explique Marie-Anne Caron.

Tous ces efforts pour faire respecter les règlements et la distanciation sociale rassurent les parents.

« Les mesures sont bien respectées et il prenne ça au sérieux, donc non on a aucun problème », commente un parent à la sortie de son jeune lors de la première journée des camps.

Des contraintes qui n’enlèvent rien au plaisir des jeunes.