Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

De nouveaux Charlevoisiens

Publié le 8 avril 2021 à 15:48, modifié le 8 avril 2021 à 15:48

Par: Katerine Roy

Les nouvelles résidences dans Charlevoix se vendent comme des petits pains chauds. Des retraités qui s’installent dans la région, mais aussi de jeunes familles qui profitent de la nouvelle réalité du télétravail.

Yves Lebel, de Chambly, profitera de sa retraite aux Éboulements. Lui et sa femme emménagent officiellement en juillet.

 « C’est idéal ce coin-là pour faire des activités physiques, pas trop loin de Montréal ».

Chloé Girard s’y installe avec son amoureux. Ils ont acheté leur première maison. Au besoin, elle y travaillera également cet automne. Bien que de son côté elle change de municipalité, Chloé constate que certains voisins ont plutôt changé de région. Les ventes de terrain et de maison ont augmenté aux Éboulements.

 « Juste pour donne un ordre de grandeur, au point de vu des mutations cette année, on va presque tripler le budget qu’on avait envisagé. C’est pour montrer quand même le nombre ou la vitalité du marché », affirme le maire, Pierre Tremblay.

D’ailleurs, le domaine que les deux nouveaux résidents ont choisi ne cesse de se développer.

« Le promoteur nous a avisé que ces terrains étaient pratiquement tout vendu et la phase 5 s’est développée en 2 ans », se réjouit le maire.

Denis Lavoie, un courtier immobilier à La Malbaie, connait une excellente année. Dans ses nouveaux clients, il y compte des jeunes familles qui quittent les villes.

 « J’avais au mois de mars 2020 huit factures de faites, c’est-à-dire des factures de transactions pour donner au notaire pour donner à d’autres agents. Cette année, au 30 de mars, j’en avais 28 ».

Le maire de La Malbaie a justement lancé un projet pour faciliter le télétravail.

« Une étude de préfaisabilité d’un projet de carrefour d’innovation numérique avec les avantages que peut procurer Charlevoix »

Un endroit physique qui profiterait aux gens en télétravail, aux futurs élèves du Centre d’études Collégiales en Charlevoix et à la région. L’étude devrait être terminée à la fin du mois.