Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Cyclisme : Une autre saison dominante à prévoir pour Britanie Cauchon?

Publié le 3 juillet 2020 à 16:53, modifié le 3 juillet 2020 à 16:53

Par: Vincent Lanoie

Encore une fois cet été, Britanie Cauchon tentera de faire écarquiller bien des yeux en enchaînant les bonnes performances sur son vélo. La cycliste de Saint-Alexandre-de-Kamouraska était devenue championne québécoise sur piste et route à sa première année chez les cadettes en 2019. Des titres qu’elle compte bien défendre cette année.

Le confinement a été bénéfique pour Britanie Cauchon qui a pu revenir chez elle au Kamouraska après avoir passé l’année scolaire à Québec. La cycliste en a profité pour maximiser sa préparation en vue de sa prochaine saison.

«Je suis quand même choyée de faire ce sport, parce que je peux sortir faire du vélo quand que je veux contrairement à d’autres sports comme la natation qui ne peuvent pas s’entraîner. J’ai bien vécu mon confinement et j’étais bien entourée pour continuer à m’entraîner », a-t-elle souligné sur comment elle a vécu son confinement.

La Fédération québécoise des sports cyclistes tenait une conférence de presse jeudi pour lancer sa saison 2020. Les épreuves de Britanie Cauchon seront majoritairement concentrées en contre-la-montre cet été. Malgré la pression qui pèse sur ses épaules en tant que championne québécoise autant sur piste que sur route chez les cadettes, l’athlète de 16 ans est plus confiante que jamais.

«Je me trouve assez bien qualifiée pour relever le défi. Comparée à l’année dernière, j’ai battu des filles qui sont allées au Championnat du monde. Je pense être capable de garder mon titre de championne québécoise», nous a-t-elle raconté d’un ton confiant.

Depuis quelques années, Cauchon ne fait parler d’elle que pour les bonnes raisons pour ses performances constantes sur la scène provinciale et son brio aux Jeux du Québec. Dans les prochains mois, elle entend prendre part aux championnats canadiens sur piste et sur route s’ils ont lieu.

«Je trouve que ma progression est constante depuis quelques années, je suis capable de le remarquer par moi-même. Mon entourage et le milieu du cyclisme québécois quand ils me voient, ils sont impressionnés», ajoute-t-elle.

Britanie Cauchon passera les prochaines semaines du côté de Bromont pour poursuivre son développement auprès de personnels qualifiés.