Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

COVID-19 | Omicron : Les tests rapides toujours aussi rares

Publié le 13 janvier 2022 à 17:08, modifié le 13 janvier 2022 à 17:08

Par: Samuel Gosselin Belanger

Avez-vous réussi à mettre la main sur des tests de dépistage rapide? Malgré les livraisons promises par Québec, c’est toujours très difficile de s’en procurer. La course pour en trouver se poursuit, notamment au KRTB.

Les pharmaciens de nos régions aimeraient que les livraisons soient mieux gérées. Il est d’ailleurs impossible pour eux de savoir combien de tests ils recevront, de même que la date exacte. Notons qu’il n’y a pas de liste d’attente, c’est donc premier arrivé, premier servi. C’est donc, premier arrivé, premier servi.

« On ne sait jamais quand sont nos nouveaux arrivages. On est vraiment dépendants et tributaires du gouvernement à savoir quand on les reçoit. Chaque matin on ouvre notre ordinateur et c’est à ce moment qu’on sait si on reçoit une caisse ou non », explique d’emblée la pharmacienne propriétaire du Familiprix de Saint-Alexandre.

Cette pharmacie a justement obtenu une précieuse livraison de 108 boîtes de tests, ce jeudi, mais plusieurs d’entre eux ont déjà trouvé preneur.

« Au début, il y avait vraiment un engouement fou. Dans les premières journées, on répondait à peu près à 200 ou 300 appels par jour juste pour avoir des tests. Je vous dirais que ça commence à descendre un peu. Par contre, lundi, j’ai passé une caisse complète en une journée », ajoute cette professionnelle.

Une meilleure gestion

Pour sa part, le Familiprix Extra de Saint-Pascal a reçu 216 boîtes de tests lundi, mais les tablettes se sont vidées en moins d’une journée. Depuis, aucune nouvelle du prochain arrivage. La situation actuelle est d’ailleurs décriée par ces professionnels.

« C’est sûr que c’est difficile à gérer. On a une grosse demande par rapport au territoire qu’on a à couvrir, on a beaucoup de population. Nous pour l’instant, on ne peut se permettre d’avoir une liste d’attente. C’est sûr que ça serait bien d’avoir des horaires préétablis pour recevoir les boîtes. Ça pourrait nous permettre de prendre des rendez-vous et de faire notre gestion autrement », affirme pour sa part l’assistante-gérante de la Pharmacie, Joanie Bouchard.

Dans la population, plusieurs citoyens sont toujours à la recherche d’une boîte de tests, et ce, malgré leurs recherches. Par ailleurs, avec le retour en classe dans quelques jours, les pharmacies anticipent un plus fort achalandage. Des tests sont distribués dans les écoles primaires, mais pas au secondaire. Des parents d’élèves ont déjà contacté ces pharmacies afin de tenter de s’en procurer.