Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

COVID-19 : Les impacts se font sentir dans le secteur forestier

Publié le 18 juin 2020 à 17:21, modifié le 18 juin 2020 à 17:21

Par: Marie-Eve Cloutier

Différents pans du secteur forestier éprouvaient déjà des difficultés en raison du contexte économique avant la pandémie. La COVID-19 n’a fait qu’empirer les choses.

C’est le cas notamment pour la scierie de Saint-Joseph-de-Kamouraska. L’usine de sciage est fermée depuis le début du mois de mai. Les employés ont été mis à pied de manière temporaire. La réouverture est seulement prévue pour le 6 juillet prochain.

La raison pour laquelle l’entreprise, qui appartient au Groupe Lebel, est fermée, c’est qu’elle ne trouve plus de débouchés pour ses copeaux de bois en raison de la fermeture, temporaire aussi, de la papetière F.F. Soucy, à Rivière-du-Loup.

Les arrêts ont été fréquents pour cette usine de Papiers White Birch en 2019. Depuis le début de la crise sanitaire, l’entreprise avait dû cesser une première fois ses opérations pour un peu plus de deux semaines en mai. Elle est encore présentement à l’arrêt, justement jusqu’au 6 juillet.

Le Conseil central du Bas-Saint-Laurent affilié à la CSN demande que le secteur forestier fasse partie de la relance économique. Il insiste sur la dépendance des acteurs de la filière forestière, allant des travailleurs forestiers aux usines de transformation du bois. Sa présidente par intérim lance un appel aux deux paliers de gouvernement afin de mieux planifier la reprise pour l’après COVID-19.

« Quand le gouvernement dit qu’il veut des idées innovantes, c’est le temps. Le bois, la forêt, c’est du développement durable. Il ne faut pas manquer le bateau et faire travailler l’ensemble des régions du Québec », argue Pauline Bélanger.

La représentante syndicale insiste pour dire que si rien n’est fait, l’industrie va simplement poursuivre son déclin.