Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

COVID-19 : Les hôpitaux du Bas-Saint-Laurent s’en tirent mieux que le reste du Québec

Publié le 12 janvier 2022 à 17:10, modifié le 12 janvier 2022 à 17:10

Par: Samuel Gosselin Belanger

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a fait le point sur la situation actuelle dans les hôpitaux, ce mercredi. Au total, 16 personnes sont présentement hospitalisées en raison de la COVID-19, dont deux aux soins intensifs. Leur nombre diminue chaque jour, alors qu’on avait atteint un record de 25 patients il y a une semaine.

 

 

 

 

 

 

 

La situation dans les hôpitaux de la région se veut plus enviable qu’ailleurs dans la province, selon le CISSS régional. Le taux global d’occupation des lits au Bas-Saint-Laurent est de 66%, comparativement à la moyenne québécoise qui est de 87 %. Présentement, les personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 dans la région sont âgées en moyenne de 77 ans.

« C’est sûr que la situation de la pandémie et de la cinquième vague a quand même un impact sur les hôpitaux. Au Bas-Saint-Laurent, on est un peu plus épargné, mais il y a quand même de l’impact sur le délestage, mais c’est certain que lorsqu’on regarde les choses dans leur globalité, on est un peu plus stable », explique d’emblée le président-directeur général adjoint au CISSS du Bas-Saint-Laurent, le docteur Jean-Christophe Carvalho.

Sur les 16 personnes hospitalisées, cinq se trouvent à Rivière-du-Loup. Même s’il s’agit d’une diminution par rapport aux jours précédents, le CISSS se veut prudent. Notons que la vaste majorité des patients restent à l’hôpital moins de 10 jours.

« Ça ne veut pas nécessairement dire que la situation au niveau COVID a changé depuis 24 heures. Ce que ça veut dire, c’est qu’on a moins de patients hospitalisés pour la COVID, aujourd’hui. Pour l’apprécier comme il faut, il faut la regarder sur plusieurs jours, ou même de semaine en semaine », mentionne le Dr. Carvalho.

« On est capable d’avoir des séjours hospitaliers qui sont relativement courts. C’est une bonne nouvelle somme toute. Ça n’enlève pas la pression sur la gestion des lits, sur nos ressources et sur les travailleurs. C’est quand même plus avantageux que ce qu’on avait lors des vagues précédentes », ajoute-t-il.

Le délestage toujours bien présent

La région du Bas-Saint-Laurent est présentement au niveau trois de délestage. Quelques centaines de chirurgies jugées non urgentes ont été reportées. Il s’agit des chirurgies de la cataracte ou bariatriques, par exemple. À Rivière-du-Loup une salle d’opération est toujours fermée.

« Le variant est moins sévère, mais la vaccination semble aider aussi et je pense que ça donne aussi un coup de main pour réduire la durée des hospitalisations et prévenir des hospitalisations. Oui, la vaccination a un effet bénéfique », termine le PDG adjoint.

Selon les plus récentes données du CISSS, 254 employés ont été retirés du système de santé bas-laurentien, soit en raison d’un isolement préventif ou parce qu’ils ont été infectés par le virus.