Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

COVID-19 : le retour graduel dans les écoles ne fait pas l’unanimité au Nord-Ouest

Publié le 7 avril 2021 à 15:31, modifié le 7 avril 2021 à 16:56

Par: Gilles Duval

La reprise en présentiel s’effectue graduellement cette semaine dans les écoles du Nord-Ouest où ont été déclarés des cas de Covid-19. L’Opposition libérale au Nouveau-Brunswick croit que les établissements scolaires auraient dû demeurer fermés jusqu’à ce que la situation s’améliore sur le territoire.

La décision de réintégrer les élèves dans les écoles ne fait pas l’unanimité. Des grands-parents venus chercher leurs petits-enfants à l’école en témoignent.

-«J’espère que le gouvernement n’enverrait pas les enfants à l’école s’il y avait un danger».

-«Je trouve qu’ils vont un petit peu trop vite; ils ne cherchent pas les solutions pour éliminer les dangers pour nos enfants».

-«Peut-être ils auraient dû attendre encore un petit peu, encore la semaine; moi j’ai pour mon dire, c’est comme ça, c’est la vie, on l’a pas cherché, on vit avec, on fait attention».

Plusieurs parents ont décidé de garder leurs enfants à la maison cette semaine et certains probablement pour une plus longue période. D’autres se rangent derrière la décision.

-«J’aurais préféré que ça reste encore fermé encore deux semaines; moi je suis chanceuse, je peux travailler le soir et faire l’école à la maison le jour»

-«C’est énervant, mais écoute, si le gouvernement veut, c’est cela que c’est, on va laisser ça de même».

-«Tout le monde a fait le test; puisque tout le monde est testé négatif, pourquoi attendre à la maison».

Durant cette période d’incertitude, l’Opposition libérale au Nouveau-Brunswick a suggéré le maintien de l’enseignement à distance pour diminuer les risques de contamination.

«On a préparé la structure en cas de confinement et on l’a déjà vécu notre région d’ailleurs, donc ça ne serait pas nouveau», a dit la députée provinciale de la circonscription de Madawaska-les-Lacs/Edmundston, Francine Landry.

Le gouvernement maintient qu’il est préférable  que les jeunes se retrouvent en salle de classe pour leur apprentissage et développement.

«Je comprends qu’il y a des inquiétudes; avec le plan opérationnel qu’on a mis en place avec le ministère de l’Éducation», a souligné la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, Dre Jennifer Russell.

Certaines écoles, épargnées par le virus, n’ont vécu aucun changement au cours des dernières semaines.