Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

COVID-19 : Le Nouveau-Brunswick se démarque des autres provinces

Publié le 30 avril 2020 à 17:06, modifié le 30 avril 2020 à 17:30

Par: Charles Camirand

Au Nouveau-Brunswick, aucun nouveau cas n’a été recensé depuis douze jours maintenant.  Il reste seulement quatre cas actifs dans la population et on ne compte aucune hospitalisation active. La province se démarque au pays.

Depuis le début de la pandémie, le Nouveau-Brunswick démontre du succès. Plusieurs éléments expliquent cette bonne prestation. Le réseau Vitalité salue la proactivité du gouvernement.

«Si on retourne juste quelques semaines en arrière, on avait un cas seulement de diagnostiqué au moment qu’on a décidé de fermer les écoles. Puis, quelques jours plus tard, au moment où l’on avait encore que quelques cas on a mis l’ordre d’urgence qui fermait les lieux publics», a affirmé le Médecin en chef de Vitalité, Dre Nicole Leblanc.

118 cas et aucun décès, le domaine de la santé se félicite quant à la bonne performance des Néo-Brunswickois face à la COVID-19.

«On a vraiment travaillé en réseau comme qu’on ne l’a jamais fait avant. Pis, je pense que ça nous a permis d’être innovateurs. Ça nous a permis d’être flexibles aussi. Je veux dire. Vraiment, c’est la gestion du changement au quotidien», a expliqué Dre Nicole Leblanc.

La population a su collaborer aux consignes également. Les citoyens sont satisfaits de la gestion de crise par Fredericton : «On peut croire qu’ils ont réagi assez tôt. Ils ont réagi en fonction de l’arrivée des cas. Ici, il faut croire qu’on fait attention et que ça va bien. C’est bien organisé là. Jusqu’à présent, ça va bien. C’est nous autres la province qui en a le moins».

Le gouvernement de Blaine Higgs veut continuer dans cet élan. Une application mobile pour repérer les contacts des personnes atteintes est dans les plans du provincial.

«Tous les règlements en lien avec la vie privée doivent être respectés. Nous devons nous assurer que les gens sont confortables. Il s’agirait d’un programme volontaire où les gens seraient invités à participer», a mentionné le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs.

On ignore à quel moment cette application pour téléphone intelligent pourrait devenir disponible.