Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Alerte info

Un accident mortel est survenu sur la route 132, à Hope Town, vers 13h30 cet après-midi.

Nouvelles

COVID-19 : Inquiétude dans la région Chaleur

Publié le 1 juin 2020 à 17:00, modifié le 1 juin 2020 à 17:00

Par: Vincent Lanoie

Le nombre de cas de COVID-19 recensé la semaine dernière dans la région de Campbellton sème l’inquiétude dans les régions voisines. C’est le cas de la région Chaleur qui a été pratiquement épargnée depuis le début de la pandémie.

La région du Restigouche compte à ce jour les 12 cas actifs de la COVID-19 dans la province. L’Hôpital Régional de Campbellton a été contraint de fermer temporairement son service d’urgence mercredi. Le maire de Bathurst se veut rassurant en affirmant que l’hôpital de sa ville est en mesure d’accepter un surplus de patients. Il se dit toutefois déçu des commentaires de certains commerçants sur les réseaux sociaux.

«Il y a certains commerçants qui ont pris des approches par exemple qu’ils ont affiché publiquement qu’ils ne voulaient pas personne du Restigouche. Je pense qu’il prendre la situation avec une certaine prudence et un certain doigté. On est tous ensemble dans cette situation», a raconté Paolo Fongemie.

Rien n’empêche les déplacements non essentiels à l’intérieur des régions du Nouveau-Brunswick. Paolo Fongemie comprend l’effet d’angoisse que peut avoir créé cette nouvelle éclosion, mais il fait appel à la solidarité entre tous les Néo-Brunswickois.

«Je pense qu’il faut enlever l’élément de panique. Je comprends que ça peut être préoccupant dans la communauté, mais une journée ce sera peut-être nous autres qui serons dans le besoin et on aura besoin de l’aide des régions avoisinantes», ajoute-t-il.

Quant à elle, la propriétaire de Confiserie Andréa se voit mal d’exiger à ses clients de lui dire d’où ils proviennent pour les accepter dans son commerce.

«On ne va pas demander à tout le monde en rentrant d’où ils viennent, c’est très indiscret de le faire et de dire que si vous êtes de Campbellton ne venez pas, c’est délicat. On est inquiet c’est sûr, parce qu’on a des clients réguliers qui viennent de Restigouche dont Campbellton», a expliqué Andréa Duguay-Cormier

Elle songe à demander à sa clientèle d’arborer le couvre-visage lorsqu’elle se présente en magasin afin de se protéger. Mais d’un autre côté, économiquement parlant, elle a besoin de ses clients plus que jamais.

«En même temps, tu ne veux pas perdre de clients, parce que l’entreprise, ce n’est pas rose. Habituellement, c’est le tourisme qui nous fait vivre. On n’en a pas de touristes, donc ça ne vend pas. C’est plate, on ne sait pas si on va survire à ça», conclut celle qui a ouvert sa boutique en 2012 sur la rue Main à Bathurst.

Depuis le début de la pandémie, un seul cas a été relevé dans la région de Bathurst.