Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

COVID-19 : Des postes de contrôle aux frontières du Nouveau-Brunswick

Publié le 26 mars 2020 à 17:11, modifié le 26 mars 2020 à 17:11

Par: Charles Camirand

Depuis hier soir, le Nouveau-Brunswick a installé des postes de contrôle aux frontières dont celle avec le Québec. Cette mesure a été prise dans le but de réduire la propagation de la COVID-19. On compte maintenant 33 cas dans la province.

Il y a maintenant des restrictions pour toutes les personnes qui entrent au Nouveau-Brunswick. Désormais, tous les déplacements non essentiels sont interdits. Les autorités peuvent refuser l’entrée à certains voyageurs. Quelques kilomètres avant d’arriver à la pesée routière à Saint-Jacques, des panneaux de signalisation demandent aux automobilistes de ralentir.

Aux postes de contrôle, il y a d’abord une voie réservée aux camionneurs qui circulent librement. Par la suite, deux autres voies sont juste ici où il y a des agents qui posent des questions aux automobilistes à savoir si leurs déplacements sont essentiels ou non

La GRC est également sur place pour veiller au bon déroulement. Cette surveillance du gouvernement sur son territoire est d’ailleurs saluée par la population : «C’est bien qu’on prenne des mesures parce que je crois. Justement pour éviter la propagation, il est bien de pouvoir limiter ça. C’est sûr aussi qu’il ne faut pas limiter pour le travail. J’ai rendez-vous à Edmundston avec ma conjointe chez le docteur. Je vais voir s’ils vont me virer de bord ou non, mais d’après moi, je ne pense pas qu’il me vire de bord vu que ma conjointe est enceinte. Si ça peut arrêter des infections comme ce virus-là qui peut généralement muter. Et qui se transmet trop facilement.»

Les autorités laissent entrer tous ceux qui proviennent de la Nouvelle-Écosse. Depuis hier soir, il y a eu quelques cas qui ont dû rebrousser chemin vers Dégelis au Québec notamment.

«Ces mesures supplémentaires permettront de protéger tous les gens du Nouveau-Brunswick. Ce qui nous aiderait à atteindre notre but à aplanir la courbe», a mentionné le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs.

Pour ce qui est de la frontière entre le Québec et le Nouveau-Brunswick à Lac-Baker, aucun poste de contrôle n’est en place pour le moment. La province pourrait décider d’en implanter un si le besoin se fait sentir.