Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Coup de pouce pour l’entrepreunariat gaspésien

Publié le 4 décembre 2018 à 16:16, modifié le 4 décembre 2018 à 17:00

Par: Louis Laflamme

La première mise à jour économique du gouvernement de la Coalition Avenir Québec fait des heureux dans la région. Le ministre des Finances, Éric Girard, ira d’investissements majeurs pour venir en aide aux entreprises, au grand bonheur de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs.

Le gouvernement de la CAQ prodiguera une aide considérable aux entreprises. Le ministre Girard leur réserve des investissements et des avantages fiscaux qui totaliseront 1,6 milliard sur cinq ans. Tout ça dans le but d’améliorer la productivité et en encourageant l’achat d’équipements. Une aide pour faciliter l’embauche est aussi prévue.

Selon le directeur de la chambre des commerces de la Baie-des-Chaleurs, Maurice Quesnel, c’est une très bonne nouvelle pour les entreprises de la région. Il croit que ces mesures permettront aux entreprises de rester compétitives. « Quand on regarde ce qui a été fait en Ontario, ce qui a été fait aux États-Unis, nos entreprises québécoises doivent être au même pied d’égalité que la compétition.  Ça empêchera nos entreprises d’aller investir à l’extérieur du Québec », explique Maurice Quesnel.

« Les bottines doivent suivre les babines »

Cette mise à jour économique n’aura pas fait que des heureux.

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, déplore l’absence de l’éducation dans les grandes lignes de cet énoncé économique. Sylvain Roy est le porte-parole du Parti québécois en matière d’éducation supérieure, il en avait donc long à dire à ce sujet.

En campagne électorale, la CAQ a mentionné à plusieurs reprises que l’éducation sera l’une des priorités du gouvernement. Or, le sujet n’a pas, ou peu, été abordé dans la mise à jour économique de lundi.

« Je remets en doute fortement leur priorité annoncée qui est l’éducation, étant donné qu’ils ne remettent pas d’argent dans ce secteur », a lancé le député de Bonaventure, Sylvain Roy.

Sylvain Roy remet aussi en question le nombre de promesse qu’a fait le gouvernement caquiste. « La CAQ a annoncé, lors du discours du premier Ministre, un nombre incroyable de projets ou d’enjeux sur lequel elle veut se positionner. C’est irréaliste. Ce n’est pas honnête intellectuellement de promettre autant de choses », déplore-t-il.