Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Collaboration Sphinx-Albatros à Hockey Rivière-du-Loup : Qu’est-ce qui va changer?

Publié le 26 octobre 2020 à 17:31, modifié le 26 octobre 2020 à 17:31

Par: Vincent Lanoie

Les représentants des Albatros, des Sphinx et de Hockey Rivière-du-Loup étaient réunis hier quelques jours après l’annonce de leur union. Cette nouvelle collaboration au sein de l’association de hockey mineur en a surpris plusieurs la semaine dernière, puisque les Sphinx et les Albatros ont toujours été considérés comme des rivaux naturels. On a voulu savoir quels seront les impacts de cette entente.

Hockey Rivière-du-Loup se disait avant-gardiste la semaine dernière avec sa collaboration avec les Sphinx quelques mois à peine après que l’Académie CCM des Albatros ait fait de même. Le président de l’association de hockey mineur affirme que Rivière-du-Loup n’a jamais compté autant d’entraîneurs qualifiés. C’est pourquoi ce partenariat viendra bonifier l’encadrement des jeunes.

«Ce qu’on avait besoin, c’est d’une certaine uniformité d’une année à l’autre. L’encadrement de l’Académie et des Sphinx va faire en sorte que nos parents, certaines années nous en avons des parents qualifiés et d’autres années non, mais là on va être capable d’offrir une certaine uniformité», a souligné le président de Hockey Rivière-du-Loup, Bruno Pelletier, d’entrée de jeu.

Hockey Rivière-du-Loup veut que des activités d’initiations au sport soient organisées dans les écoles primaires avec l’aide des deux structures pour augmenter son bassin de joueurs. Une situation qui profiterait à tous.

«Présentement, on a 100 joueurs dans les rangs MAHG, mais pourquoi ne pas monter à 125 ou 150, pour qu’au final, quand ils seront arrivés à faire un choix entre deux programmes, il va y a voir plus de joueurs», a mentionné l’entraîneur-chef des Albatros du Collège Notre-Dame, Mike Maclure.

«Nous avons 95 jeunes dans la concentration hockey des Sphinx et nous n’irons jamais au-dessus de ce nombre de joueurs. Considérant que l’entente est bonne avec le hockey mineur, il va peut-être y avoir des jeunes qui vont peut-être jouer aux deux niveaux. On va pouvoir s’occuper d’eux pendant la semaine et ils joueraient les fins de semaine dans le hockey mineur», a expliqué le responsable de la concentration hockey à l’École secondaire de Rivière-du-Loup.

En ayant une meilleure transparence, le passage d’une structure à une autre surviendrait plus souvent. Après quelques années chez les Sphinx, Louis-Étienne Dionne a percé l’an passé l’alignement des Albatros au niveau midget AAA.

«Le jeune va être capable de partir de notre programme au hockey civil pour aller avec les Albatros pour jouer pee-wee et comme on a vu cette année avec Louis-Étienne Dionne, il va être capable de partir des Sphinx pour évoluer dans le midget AAA ou dans le midget espoir sans se sentir coupable de le faire. Les parents seront plus à l’aise dans le processus», a ajouté Bruno Pelletier.

Cette meilleure offre de services permettra également d’offrir aux parents des joueurs du hockey de qualité pour tous les budgets.