Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Chasse: les agents de la paix seront à l’affût

Publié le 21 septembre 2018 à 11:42, modifié le 21 septembre 2018 à 12:41

Par: Jacob Cassidy

C’est mardi prochain que débute la chasse à l’orignal au Nouveau-Brunswick. Les agents du ministère de la Sécurité publique seront encore très présents cette année, notamment pour appliquer la Loi sur les véhicules à moteurs.

À Edmundston, deux chasseurs garderont un souvenir amer de leur traque de l’an dernier. Laurent Maltais a écopé plus tôt cette semaine d’une amende de 250$ pour s’être retrouvé dans le caisson de chargement d’une camionnette en marche. Le conducteur de cette dernière, Guy Plourde devra quant à lui payer 325 $.

La loi stipule que personne ne doit voyager sur une partie d’un véhicule à moteur qui n’est pas conçue pour transporter des passagers.

Quelques temps avant la chasse l’an dernier, le ministère de la Sécurité publique avait averti que les agents séviraient contre ce genre de comportement. La juge a donc décidé de leur imposer une peine plus sévère que le minimum.

Les deux chasseurs ont tenté de contester le billet de contravention puisqu’ils se trouvaient sur le terrain privé d’une entreprise forestière. Un argument qui a été rejeté par la juge.

Cette année, tous les chasseurs qui rencontreront les agents devront présenter leur permis de possession et acquisition d’armes à feu.

Ils s’assureront qu’aucun chasseur ne bloque l’accès aux chemins forestiers. Plusieurs plaintes sont déposées chaque année à ce sujet. Les propriétaires de roulottes installées à moins de 75 m d’un cours d’eau risquent également de recevoir la visite des agents. Finalement Denis Bérubé rappelle qu’il est interdit de décharger son arme à feu à mois de 400 m d’une résidence.

Cette année, 564 permis de chasse ont été distribués au Madawaska (Zone d’aménagement forestier 1 et 2).