Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Charlevoix au boulot : 300 offres d’emploi à combler

Publié le 8 novembre 2019 à 11:38, modifié le 8 novembre 2019 à 16:25

Par: Eve Beauregard

C’est aujourd’hui que se déroule la première édition automnale de Charlevoix au Boulot. Ce salon de l’emploi donne une plateforme aux entreprises à la recherche de travailleurs, qui peinent à recruter en contexte de pénurie de main-d’œuvre.

 

Le salon de l’emploi affiche complet depuis déjà plusieurs semaines. En tout, ce sont 25 entreprises qui se sont prêtées au jeu. Plus de 300 postes sont à combler, dont 260 permanents. Divers domaines d’emploi seront représentés sur place, tous touchés par le contexte de pénurie de main-d’œuvre. Le CIUSSS de la Capitale-Nationale sera sur place, la Commission scolaire, ainsi que les grandes entreprises de la région, comme Simard Suspension, Groupe Océan et Fibrotek feront partie des employeurs présents. « À chaque fois, on reçoit entre 20 et 30 candidatures qui sont intéressantes. Au moins, 3-4 embauches sont confirmées à la suite des salons », affirme Alexandre Barré, des Résidences des Bâtisseurs. « On essaie de se réinventer, d’offrir des meilleures conditions aussi pour nos employés », ajoute quant à lui Francis Simard des Résidences de l’Estuaire. « On est une entreprise qui fonctionne l’hiver, donc pour nous, c’est parfait », se réjouit Edith Laverdière, du Massif de Charlevoix. Le gouvernement du Québec offre un soutien financier de 32 500 $ pour que l’évènement prenne place dans la région.

Charlevoix au Boulot se tient pour la première fois à l’automne cette année, à la demande du milieu économique. Dans Charlevoix, de nombreux emplois sont saisonniers. L’organisation s’est donc dit qu’il serait logique de tenir la 22e édition du salon de l’emploi à ce temps-ci de l’année, pour offrir une vitrine sur les emplois disponibles, qui pourrait combler les besoins actuels des travailleurs.« Il y avait des besoins au niveau d’employés l’hiver aussi. Il y a de grandes entreprises qui sont toujours à recherche d’employés. On parle du Fairmont, de Simard Suspensions. C’est donc des gens qui sont venus nous voir pour nous demander, est-ce que vous pouvez l’offrir? », explique le chargé de projet de Charlevoix au Boulot, Daniel Robichaud. Normalement, l’évènement ne se tient qu’en mars. Le Service d’accueil des nouveaux arrivants s’est d’ailleurs donné comme mission d’inviter quelques travailleurs issus de l’immigration à venir rencontrer les employeurs de Charlevoix aujourd’hui à Saint-Hilarion. Les chercheurs d’emploi sont donc invités à se présenter, à venir échanger avec les employeurs et même à postuler avec leurs CV aujourd’hui, de 13 heures à 19 heures.