Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Chandler : la sentence sera connue dans quelques semaines

Publié le 6 novembre 2020 à 17:48, modifié le 6 novembre 2020 à 17:48

Par: Louis-Philippe Arsenault

La deuxième séance dans l’audience sur sanction s’est tenue aujourd’hui dans le dossier de la mairesse de Chandler. L’avocat de Louisette Langlois a pris la parole.

L’avocat de la mairesse Langlois a déclaré hier qu’il n’était pas prêt à plaider après que les procureurs de la commission aient suggéré une suspension de 180 jours. La juge lui a donc donné un sursis de 24h. Me Charles Caza a réfuté plusieurs éléments amenés par les procureurs hier. Il a mentionné entre autres que ces derniers ne font pas la preuve que la mairesse a agi dans le but de dénigrer l’administration municipale, qu’elle a porté atteinte à l’image du maire ou encore qu’il y a un risque de récidive.  Le procureur Pierre Robitaille a répliqué que le dossier concernait une personne multirécidiviste et que tous les éléments de preuves sont présents dans le jugement qui a été approuvé par la juge Sandra Bilodeau.

L’avocat de la mairesse a suggéré au juge d’imposer des réprimandes en adéquation avec chacun des vingt manquements à l’éthique. La juge Sandra Bilodeau a pris le dossier en délibéré et rendra sa décision dans les prochaines semaines.