Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Caroline Desbiens sera sur la ligne de départ

Publié le 20 février 2021 à 11:32, modifié le 20 février 2021 à 11:32

Par: Communique de presse

Alors que les rumeurs d’élections possiblement déclenchées par le premier ministre Justin Trudeau s’accentuent, la députée du Bloc Québécois dans Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans-Charlevoix, Caroline Desbiens, confirme qu’elle sera sur la ligne de départ pour défendre les intérêts de ses citoyens.

« Comme aurait dit mon père qui naviguait sur des goélettes dans le Saint-Laurent : un capitaine ne laisse jamais son navire avant d’atteindre le port! », a illustré la députée. « On sent qu’on fait une différence pour les gens au jour le jour et c’est comme ça que je veux faire de la politique. Je ne veux pas jouer aux gros bras ou faire des luttes de pouvoirs ».
La date d’une éventuelle investiture doit toujours être fixée par l’Association du Bloc Québécois de Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans-Charlevoix.
Malgré la pandémie et la distance imposée, la députée Caroline Desbiens réussit à trouver d’autres méthodes pour croiser ses concitoyens : « Je suis virtuellement très présente et le téléphone se fait aller! J’aime recevoir des rétroactions. Je sens un sentiment de sécurité et de gratitude chez les gens et je l’apprécie beaucoup. Mon équipe et moi aidons des centaines de personnes avec efficacité et sans en faire un grand spectacle », explique Mme Desbiens.
Parlant du Bloc Québécois, elle a louangé le travail d’Yves-François Blanchet : « On a un chef collé sur les besoins et la réalité des Québécoises et des Québécois. Le Bloc, ce n’est pas une vague qui monte et descend. Il fait des gains parce que les gens constatent les défaillances du fédéral et l’incapacité du Québec à manoeuvrer face à la nonchalance d’Ottawa. Les Conservateurs ne peuvent pas comprendre ça. Ils ont trop d’intérêts à protéger dans l’ouest canadien pour être cohérent avec leur position au Québec ».
« L’histoire d’approvisionnement en vaccins c’est un fiasco sur toute la ligne. C’est clair que les Libéraux font tout pour camoufler les contrats. De plus, leur nonchalance à financer adéquatement et rapidement l’entreprise de Québec Medicago a ralenti considérablement la production d’un vaccin contre la COVID-19 chez nous. Et que dire du Chantier Davie qui n’a pas sa juste part des centaines de milliards de dollars de contrats investis en construction navale ou encore le branchement internet qui piétine alors que Québec est prêt. On parle encore de milliers de gens qui sont mal desservis ou qui n’ont pas de services du tout sur la Côte-de-Beaupré et dans Charlevoix. On peut aussi ajouter les défaillances à l’Agence du Revenu du Canada en temps d’impôts et le programme d’assurance-emploi qui a besoin d’une refonte complète », a-t-elle énuméré.
Localement, la députée continue de faire avancer les dossiers priorisés par le milieu: « Nous sommes en soutien aux entreprises et nous pilotons des dossiers où je veux être une personne rassembleuse. On est vraiment dans le concret afin d’aider au développement de tous les secteurs de la région ».
« En tant que femme d’affaires et artiste, je suis tout à fait à même de comprendre les acteurs économiques de mon comté. En plus, le secteur touristique et culturel, qui a vraiment été laissé pour contre par le gouvernement fédéral, c’est le coeur de l’économie de Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans-Charlevoix et j’entends parler très fort en leur nom ce printemps ».