Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Bulle avec le Témiscouata : Les citoyens du Madawaska satisfaits

Publié le 31 juillet 2020 à 17:25, modifié le 31 juillet 2020 à 17:25

Par: Charles Camirand

Dès demain, les frontières du Nouveau-Brunswick seront ouvertes avec la région du Témiscouata. Cette nouvelle « bulle » créée par Fredericton était réclamée depuis longtemps.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick continue d’assouplir les déplacements interprovinciaux. La députée de Madawaska-les-Lacs-Edmundston, qui militait depuis quelques semaines pour une ouverture avec le Témiscouata, n’est pas contrariée par les nombreuses restrictions.

« Ce n’est pas des mesures incontournables, ça va satisfaire beaucoup de gens qui ont des parents, qui ont des activités familiales ou sociales d’un côté ou de l’autre de la frontière», a mentionné la députée de Madawaska-les-Lacs-Edmundston, Francine Landry.

Fredericton demande notamment de ne pas dépasser les limites de cette MRC située au Québec. Difficile de croire que cette mesure sera respectée, pour certains : «Je ne crois pas non. Ils vont dire qu’ils vont aller au Témsicouata, mais ils peuvent aller à Rivière-du-Loup, ils peuvent aller à Québec aussi là. Je ne sais pas. Je n’ai aucune idée. Pour moi, ils vont aller plus loin. Le monde du Nouveau-Brunswick sont quand même assez raisonnable et ils ne veulent pas se faire infecter.»

Les hôtels à Edmundston devront se passer de ces voyageurs supplémentaires alors qu’une nuitée dans la province ne sera pas tolérée.

« La majorité de nos clients viennent de l’Ontario habituellement. Une bonne portion du Québec, mais tout près comme ça, j’ose croire que ça ne nous aiderait pas non plus encore là puisque c’est trop près», a expliqué la directrice générale du Best Western Plus d’Edmundston, Noémy Morneau.

Une ouverture avec le reste du pays est donc toujours attendue par le secteur hôtelier. Également, sur la scène politique, des négociations continuent entre les libéraux et le gouvernement de Blaine Higgs, afin de permettre aux résidents qui possèdent une résidence secondaire au Témiscouata d’y passer la nuit.

«Comme le gouvernement procède beaucoup de façon très méthodique au niveau du déconfinement, on voit. Je ne m’attends pas à avoir des réponses d’ici 14 jours. Par contre, les discussions vont se poursuivent», a affirmé la députée de Madawaska-les-Lacs-Edmundston, Francine Landry.