Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Budget fédéral: l’insatisfaction se manifeste

Publié le 28 février 2018 à 16:15, modifié le 1 mars 2018 à 10:23

Par: Jasmin Dumas

Au lendemain du budget fédéral présenté par le gouvernement libéral, on parcourait aujourd’hui les 425 pages pour trouver les mesures qui touchent directement nos régions. Plusieurs sont restés sur leur appétit, surtout les chômeurs. Mouvement Action Chômage de Charlevoix prévoit manifester dès vendredi tellement ils sont insatisfaits des mesures annoncées dans le budget.

«J’ai trouvé qu’il n’y avait pas beaucoup de mesures fiscales», commente Christine Desrosiers, associée chez Mallette à Rivière-du-Loup. Le budget déposé hier par le gouvernement libéral ne passera pas à l’histoire.

Une des mesures qui retient l’attention, c’est celle visant à aider les travailleurs saisonniers. Un budget de 240 millions de dollars sur trois ans, 10 pour l’année en cours, entièrement affectés à la formation des travailleurs.

«C’est une insulte pour l’industrie saisonnière, réagit le coordonnateur d’Action chômage Kamouraska, Alain Lagacé. Ce n’était pas du tout ce qu’on demandait nous.»

Les organismes communautaires demandaient un fonds d’urgence pour éliminer le trou noir. «Comment ils vont distribuer ces sommes-là de façon à ce que ça puisse régler le problème? Je ne suis pas certain effectivement que ça va régler complètement le problème», croit le député conservateur dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Bernard Généreux.

Le député libéral du comté de Madawaska-Restigouche René Arsenault se veut rassurant: «Pendant tout ce temps-là on va s’affairer à essayer d’éliminer ce fameux trou noir. Alors ce sont d’excellentes nouvelles.»

Les femmes sont appelées à prendre davantage leur place. Le gouvernement crée un programme pour celles se dirigeront dans les métiers sceau rouge, principalement occupés par des hommes. «3 000 dollars par année pour les deux premières années de la formation des femmes qui décident d’aller chercher une formation dans ce domaine-là», précise Christine Desrosiers.

Le plan budgétaire nous apprend également que la tenue du G7 dans Charlevoix coûtera 594 millions de dollars aux Canadiens. «Je trouve que c’est énormément d’argent, convient le maire de La Malbaie, Michel Couturier. Mais on aura sûrement quelques retombées de ça. Regarde la téléphonie, c’est à peu près 15 millions qu’ils ont mis pour les tours dans Charlevoix.»

Au Nouveau-Brunswick, le projet pilote pour les soins aux personnes âgées proposé par le premier ministre Brian Gallant se voit allouer une somme de 75 millions.

Le budget Morneau prévoit aussi une enveloppe de 167 millions de dollars sur cinq ans pour la recherche et la protection des espèces de baleines menacées, dont le béluga.