Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Budget fédéral : des réactions mitigées au Bas-saint-Laurent

Publié le 20 mars 2019 à 16:57, modifié le 20 mars 2019 à 17:00

Par: Fabienne Tercaefs

Les réactions sont nombreuses à la suite de la présentation du budget fédéral, hier, à la Chambre des communes à Ottawa. Elles ne sont toutefois pas toutes positives au Bas-Saint-Laurent.

Parmi les mesures annoncées, 5 à 6 milliards de dollars sont prévus sur 10 ans, pour offrir un accès Internet haute vitesse dans toutes les régions du pays d’ici 2030. Une décision qui est applaudie par de nombreuses municipalités, mais le maire de Saint-Mathieu-de-Rioux, Roger martin est plutôt mitigé. « Tout le monde souhaite avoir Internet haute vitesse, mais nous, notre préoccupation principale ici dans les Basques, particulièrement à Saint-Mathieu, c’est la téléphonie cellulaire. Mais on entend jamais de la part du gouvernement des subventions aux compagnies pour qu’elles nous fournissent avec le cellulaire. » Roger Martin dit travailler fort avec ses équipes pour installer la fibre optique dans la MRC des Basques, mais aussi dans les MRC de Témiscouata et de Rivière-du-Loup. Un projet qui était déjà à l’étude avant même l’annonce d’une aide gouvernementale.

Autre point important du budget : près de 3,7 milliards de dollars d’aide supplémentaire seront offerts aux producteurs de lait pour les indemniser après les impacts négatifs subis par l’Accord Canada–États-Unis–Mexique et le Partenariat transpacifique. Le président du syndicat des producteurs laitiers attend des précisions dans ce dossier. « C’est déjà un bon début et bon ce qui reste aussi à déterminer comment va être distribuer le montant et ça on espère que ce soit de façon équitable pour tous les producteurs selon les produits par chaque entreprise. » affirme Gabriel Belzile.

Les aînés ne sont pas oubliés dans le budget fédéral. Ils pourront gagner jusqu’à 5 000$ par an, en revenus d’emploi, sans voir leurs prestations réduites, soit une augmentation de 1 500 $ par an. C’est insuffisant pour la Fédération de l’âge d’or du Québec au Bas-Saint-Laurent. « 1 500 $ c’est quoi ? C’est une paye environ. C’est un travailleur qui va faire une paye de plus dans l’année, c’est pas suffisant à notre avis. On demandait que l’exemption soit  amenée jusqu’à 7 000 $. » explique la directrice générale de la FADOQ, Nancy Bérubé.

Les mesures annoncées par le fédéral entrent en vigueur dès aujourd’hui, mais il reste donc encore quelques incertitudes.